MAROC
08/09/2018 19h:28 CET

De retour fin octobre, la Biennale de Casablanca dévoile les artistes sélectionnés

L'événement investira de nombreux lieux de la ville blanche

Hela Ammar Bab Bhar La porte de la mer 2017

ART - De retour du 27 octobre au 2 décembre, la 4ème Biennale Internationale de Casablanca promet de belles découvertes. Sous la direction artistique de Christine Eyene, l’événement vient de dévoiler les noms des artistes marocains et internationaux sélectionnés:

Ibrahim Ahmed (Koweït / Égypte), Yoriyas Yassine Alaoui (Maroc), Héla Ammar (Tunisie), Gilles Aubry (Suisse / Allemagne), Bianca Baldi (Afrique du Sud / Belgique), Raphaël Barontini (France), Shiraz Bayjoo (Île Maurice / Royaume-Uni), Cristiano Berti (Italie), Sutapa Biswas (Royaume-Uni), Rémy Bosquère (France), Abdessamad El Montassir (Maroc / France), Raphaël Faon et Andres Salgado (France / Colombie), Thierry Geoffroy (France / Danemark), Mehdi-Georges Lahlou (France / Maroc), Mohammed Laouli & Katrin Stroebel (Maroc / Allemagne), Mehryl Levisse (France), Fatima Mazmouz (Maroc / France), Emo de Medeiros (Bénin / France), MELD & Alexander Schellow (États-Unis / Allemagne), Gideon Mendel (Afrique du Sud / Royaume-Uni), Amine Oulmakki (Maroc), Anna Raimondo (Italie / Belgique), Saïd Raïs (Maroc), Ben Saint-Maxent (France), Magda Stawarska-Beavan & Joshua Horsley (Pologne / Royaume-Uni), Oussama Tabti (Algérie / France), Filip Van Dingenen (Belgique), ainsi que Mo Baala (Maroc) et Haythem Zakaria (Tunisie / France) présentés en collaboration avec Limiditi – Temporary Art Projects.

À ces artistes qui présenteront des oeuvres d’art existantes et nouvellement créées, s’ajoutent des projets de recherche avec les artistes Delaine Le Bas (Royaume-Uni), Yvon Ngassam (Cameroun), Yohann Queland de Saint-Pern (France - Île de la Réunion) et Youssef Tabti (France / Allemagne), ainsi que deux expositions, commissariées respectivement par Yasmina Naji, fondatrice de Kulte Galerie et Éditions (Rabat) et Ema Tavola avec les artistes Margaret Aull (Fiji / Nouvelle-Zélande), Leilani Kake (Îles Cook / Nouvelle-Zélande), Julia Mage’au Gray (Australie / Nouvelle-Zélande / Papouasie-Nouvelle-Guinée), Kolokesa Māhina-Tuai (Nouvelle-Zélande / Tonga) et Vaimaila Urale (Nouvelle-Zélande / Samoa).

Une collaboration est également en cours de développement avec le Centre culturel Les Étoiles de Sidi Moumen, lieu d’initiation et de formation aux métiers des arts et de la scène, dédié aux jeunes talents de ce quartier.

Les oeuvres seront présentées dans plusieurs espaces d’expositions, dont la Villa des Arts, la Coupole, l’École Supérieure des Beaux-Arts, l’Institut Cervantes ou encore l’Église San Buenaventura, annonce un communiqué des organisateurs. La même source précise que la Biennale comprendra également des interventions en espace public.

Organisée par la Fondation Maroc Premium et intitulée “Récits des Bords de l’Eau” (Tales from Water Margins), la Biennale propose d’explorer au cours de cette édition “des récits et des vécus issus de contextes insulaires, ainsi que le rapport aux affluents, mers et océans, dans une dimension à la fois historique et contemporaine, incluant les expériences de déplacement, voyage, migration et hybridité culturelles”. 

La Biennale programmera également des journées professionnelles dès le coup d’envoi de l’événement, du 26 au 29 octobre, avec des performances, des présentations d’artistes et des tables rondes organisées en collaboration avec l’École Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca, le Musée Abderrahman Slaoui et l’Institut Français de Casablanca.