MAROC
25/06/2018 12h:05 CET | Actualisé 25/06/2018 12h:10 CET

De retour cette année, le FIFM change d'équipe pour assurer sa programmation artistique

On ne prend pas les mêmes (ou presque) et on recommence.

FADEL SENNA via Getty Images

CINÉMA - On le savait de retour cette année, on en sait désormais plus sur l’équipe qui se chargera d’assurer la direction artistique et d’établir la programmation du prochain Festival International du Film de Marrakech (FIFM). 

La 17e édition du FIFM se tiendra ainsi du 30 novembre au 8 décembre prochain, indique un communiqué de la Fondation du FIFM, qui précise que cette année, “l’organisation du FIFM est confiée aux équipes de la Fondation”. La même source confirme par ailleurs le retour de Melita Toscan du Plantier à la tête du festival, non pas en tant que directrice de l’événement mais en tant que “conseillère de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, Président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech”, suite à la tenue du Conseil d’Administration et de l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fondation, le vendredi 22 juin.

Une nouvelle casquette donc pour la veuve de Daniel Toscan du Plantier, qui fut le premier directeur du festival durant ses deux premières éditions en 2001 et 2002. Melita Toscan du Plantier était alors directrice des relations publiques de l’événement, avant de devenir directrice du festival de 2003 à 2016. 

Plusieurs personnalités du septième art seront à ses côtés pour définir la programmation artistique du festival, poursuit le communiqué, sans la présence cette année de l’agence parisienne co-organisatrice du festival, le Public Système Cinéma. 

La direction artistique du prochain FIFM a ainsi été confiée à Christoph Terhechte, qui a présidé la section Forum du festival de Berlin de 2001 à 2018. L’équipe de programmation est également composée de Ali Hajji, qui retrouvera par ailleurs son poste de coordinateur général après avoir tenu ce rôle pour le FIFM de 2002 à 2004, de Rasha Salti, curatrice d’art et curatrice d’art et sélectionneuse de différents festivals dont ceux d’Abu Dhabi (2009 – 2010) et de Toronto (2011 – 2015), de Anke Leweke, critique de cinéma, membre du comité de sélection du Festival de Berlin depuis 2002 et consultante pour le Festival International du Film de Hong Kong depuis 2014, et de Rémi Bonhomme, coordinateur général de la semaine de la critique au festival de Cannes.

“Le Festival International du Film de Marrakech avait décidé en 2017 de marquer une pause et de mener une réflexion sur sa ligne éditoriale”, rappelle la Fondation. “On est obligés de revoir les choses au bout d’un certain nombre d’années. On a besoin de changer pour renouveler”, nous confiait pour sa part en avril 2017 Sarim Fassi Fihri, vice-président délégué de la Fondation du FIFM et président du Centre cinématographique marocain (CCM). Ce dernier avait confirmé au HuffPost Maroc fin mai dernier le retour prochain du FIFM