TUNISIE
31/08/2018 13h:53 CET | Actualisé 31/08/2018 13h:55 CET

Limogeages au ministère de l'Énergie et des mines: De la corruption et des dysfonctionnements dans l'exploitation des richesses nationales, révèle le gouvernement

Qu’est ce qui explique le limogeage brusque du ministre de l’Énergie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Kaddour ainsi que de nombreux responsables relevant du ministère ce vendredi?

Qu’est ce qui explique le limogeage brusque du ministre de l’Énergie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Kaddour ainsi que de nombreux responsables relevant du ministère ce vendredi? La réponse a été apportée par le porte-parole du gouvernement Iyed Dahmani, qui s’est empressé d’éclaircir les circonstances de ce changement ministériel lors d’une conférence de presse.

 

Dahmani a dévoilé un dossier de corruption impliquant un exploitant d’un champ pétrolier à Monastir dont l’autorisation est expirée depuis 2009. “Le ministère de l’Énergie ne réagit pas et choisit de fermer les yeux sur cette exploitation illégale”, explique-t-il.

L’exploitant jouissait pendant ce temps des exonérations fiscales prévues par le code des Énergies, a-t-il poursuivi. “Même si le ministre n’est pas impliqué directement, cela montre des dysfonctionnements dans son ministère (...) Ces dysfonctionnements datent de plusieurs années”, révèle-t-il. Et d’ajouter que la justice révélera les dessous de ce dossier. 

Cette affaire en cache d’autres, d’après le porte-parole, qui évoque l’urgence de faire face à la mauvaise gestion des richesses nationales et d’instaurer des règles de bonne gouvernance et de transparence en la matière. “Comment des gens sans permission d’exploitation font obstruction à la loi en toute impunité et les autorités laissent faire?”, s’est-il interrogé.

Dahmani explique que cesser l’impunité ne fera pas fuir les investisseurs nationaux et étrangers, au contraire. “Il est de notre devoir de protéger aussi nos ressources nationales”, a-t-il martelé.

La présidence du gouvernement a annoncé, vendredi, dans un communiqué, le limogeage par le chef du gouvernement Youssef Chahed, de plusieurs responsables liés au secteur des énergies, des mines et des énergies renouvelables en Tunisie.

Parmi les principales personnes démises de leurs fonctions, l’on retrouve le ministre de l’Énergie et des mines et des énergies renouvelables Khaled Kaddour, le secrétaire d’État aux mines Hachem Hmidi, le directeur général des carburants et le directeur général des affaires juridiques au sein du ministère ainsi que le P-DG de l’ETAP Moncef Matoussi.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.