TUNISIE
15/05/2019 11h:49 CET

Dans une lettre publiée par son avocat, Ben Ali promet de revenir en Tunisie

L'ancien dictature déchu refuse catégoriquement toute récupération politique autour de sa personne.

FETHI BELAID via Getty Images

Mounir Ben Salha, avocat de l’ancien dictateur Zine El Abidine Ben Ali, qui vit en exil en Arabie Saoudite depuis la révolution de 2011, a publié une lettre de son client dans laquelle ce dernier promet de revenir en Tunisie.

Commentant les différentes déclarations récentes à son sujet, notamment sur son état de santé, Ben Ali a affirmer “refuser catégoriquement” que sa personne “soit sujette à la récupération politique”, démentant tout souci de santé et déplorant que de telles informations aient été diffusées.

 

“Je suis la situation de mon pays comme tous les Tunisiens qui souhaitent du bien à leur pays. Je ne pense pas que le moment est venu pour les Tunisiens de se soulever les uns contre les autres, mais plutôt de s’unir pour protéger leur pays et de le sauver d’une situation économique critique” a-t-il indiqué affirmant avoir pris ses responsabilités lorsqu’il était à la tête de l’État et que “seule l’histoire pourra retenir ce que nous avons réalisé ou pas” expliquant ne jamais avoir utilisé le passé comme légitimation de sa présence au pouvoir.

S’adressant au peuple et à ceux qui gouvernent la Tunisie aujourd’hui, l’ancien dictateur déchu appelle ”à garder espoir en l’avenir et à dépasser ces situations exceptionnelles que traverse le pays”: “Je suis de tout coeur avec vous et je ferai tout ce qui est possible au profit de ma chère Tunisie pour laquelle nous avons travaillé sincèrement pendant 50 ans, et pour laquelle nous n’avons fait aucun compromis sur son indépendance, sa souveraineté et le droit de son peuple à la croissance et au développement”.

Remerciant “toutes les tunisiennes et tous les tunisiens qui lui ont envoyé des milliers de lettres d’amour et de respect”, Ben Ali conclut: “Soyez certains, je reviendrai, si Dieu le veut”.

Il y a de cela quelques jours, le fondateur du parti Machrou’ Tounes Mohsen Marzouk et le journaliste Samir El Wafi avaient fait état de la détérioration de la santé de Zine El Abidine Ben Ali, affirmant que ce dernier “souhaiterai être enterré en Arabie Saoudite”, obligeant son avocat Mounir Ben Salha à démentir ces rumeurs.

En fuite en Arabie Saoudite depuis le 14 janvier 2011, Zine El Abidine Ben Ali n’a fait depuis aucune sortie médiatique et reste très discret. Son avocat avait récemment annoncé qu’un livre était en préparation.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.