TUNISIE
15/09/2019 23h:08 CET | Actualisé 15/09/2019 23h:09 CET

Dans quels viviers électoraux Nabil Karoui et Kais Saied sont allés puiser? La réponse de Sigma Conseil

Des chiffres lourds de sens...

FETHI BELAID via Getty Images

De quels tendances ou partis politiques proviennent les électeurs de Nabil Karoui et Kais Saied? Sigma Conseil, qui a publié, les résultat estimés du premier tour, a également dressé le profil “politique” de leurs électeurs.

Nabil Karoui récupère une (grande) partie de l’électorat de Nidaa Tounes

Ainsi selon l’institut de sondage, la base électorale de Nabil Karoui provient à 42,7% de ceux qui ont voté Nidaa Tounes aux élections législatives en 2014, 14,5% des électeurs d’Ennahdha et 16,1% d’autres partis politiques. Par ailleurs, 21% de ses électeurs n’ont pas voté en 2014 et 5,7% n’étaient pas inscrits.

L’émiettement du parti Nidaa Tounes aura donc profité au candidat du parti “9alb Tounes”. Ancien dirigeant du parti, il l’avait quitté après des tensions avec le directeur exécutif, Hafedh Caid Essebsi en avril 2017. 

Avant cela, il avait pourtant contribué à faire élire en 2014, le président de Nidaa Tounes à l’époque, Béji Caid Essebsi au poste de président de la République.

Nabil Karoui a donc su récupérer une grande partie de cet électorat tout en attirant vers lui 21% d’électeurs qui n’ont pas voté en 2014.

Kais Saied a convaincu les abstentionnistes 

Concernant Kais Saied, ce sont les abstentionnistes qui représentent sa base électorale. En effet, 32,9% de ceux qui n’avaient pas voté lors des législatives de 2014 ont voté Kais Saied pour l’élection présidentielle anticipée indique Sigma Conseil.

Si on y ajoute, les 13,3% qui n’étaient pas inscrits, cela représente près de la moitié de sa base électorale.

En dehors de ces “exclus” (par choix ou par défaut), il a également su séduire 20,6% de l’électoral de Nidaa Tounes, 15% de l’électorat d’Ennahdha et 18,2% issus d’autres partis.

Kais Saied apparait donc comme le candidat anti-système par excellence ayant réussi à attirer vers lui une majorité de ceux qui n’avaient pas voté en 2014. Mieux encore, il aura aussi réussi à faire voter les nouveaux inscrits, principalement les jeunes.

Pourtant, avec une campagne électorale minimaliste et des apparitions médiatiques très restreintes, il aura réussi à attirer vers lui un électorat qui se sentait “exclu” de la scène politique jusque-là. Il est le candidat du vote sanction par excellence.

L’institut de sondage Sigma Conseil a divulgué, dimanche soir, le résultat estimé du premier tour de la présidentielle. Kais Saied arrive 1er avec 19,5% des voix et Nabil Karoui deuxième avec 15,5%.

Ces résultats ont été remis en cause par l’équipe de campagne du candidat d’Ennahdha Abdelfattah Mourou, qui est arrivé 3ème avec 11% des voix.