23/05/2018 13h:37 CET | Actualisé 23/05/2018 13h:42 CET

Boycott: Danone riposte aux "fake news" sur leurs produits

Depuis plusieurs jours, des vidéos sur les réseaux sociaux remettent en cause la qualité des produits.

BOYCOTT - Visiblement, Central Danone a bien entendu les reproches sur leur manque de communication. Après avoir réagi tardivement aux propos de son directeur des achats, et répondu au début du mois de ramadan au boycott touchant la marque en proposant une réconciliation avec leur clients, la société riposte cette fois-ci dans un communiqué aux “fake news” qui circulent sur la toile, visant “la qualité de leurs produits”.

“Depuis le lancement de l’offre ‘Zine Bladi’, à l’occasion du mois sacré de Ramadan, des rumeurs et des fausses informations ont été publiées sur la toile et principalement sur Facebook”, déclare le groupe dans un communiqué. “Ces informations erronées touchent à la qualité des produits de Centrale Danone et pourraient altérer la confiance des consommateurs envers les produits de l’entreprise. Centrale Danone dément vigoureusement ces rumeurs et fausses informations quant à la qualité de ses produits”, poursuit le texte.

Rumeurs et réponses

En effet, depuis plusieurs jours déjà, des rumeurs et vidéos, certaines cumulant quelques dizaines de milliers de vues, circulent sur les réseaux sociaux et remettent en cause la qualité des produits de Centrale Danone:

En réponse, Centrale Danone affirme que leur lait “tout comme l’ensemble de nos produits, fait l’objet d’un suivi rigoureux pendant le processus de production (...) La production est également  suivie et contrôlée par l’autorité de référence, l’ONSSA (office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires)”.

La société mise à mal par le boycott depuis un mois rappelle aussi les certifications et les labels, garants de la qualité de ses produits, tout en soulignant l’hygiène de ses usines: “les 5 usines de Centrale Danone sont certifiées FSSC22000 (référentiel international pour l’hygiène et sécurité sanitaire des aliments) en plus d’autres certifications qualité comme ISO 9001. Centrale Danone dispose également des reconnaissances HACCP (Hygiène et sécurité alimentaire) sur chaque référence produit”, et le contrôle de leur produits qui sont “systématiquement effectués à la fois au niveau des laboratoires internes (...) ainsi qu’au niveau de laboratoires externes accrédités”.

“En plus des certifications conformes à la réglementation nationale”, continue le communiqué, “l’entreprise se conforme également au référentiel du groupe Danone en matière d’hygiène et de sécurité des aliments. Les usines de l’entreprise sont soumises à des audits inopinés de la part du Groupe Danone, opérés par un organisme tiers indépendant et les certifications qualité ont toujours été renouvelées, à la fois au niveau national et au niveau du Groupe”.

Une réconciliation compliquée?

Centrale Danone invite les internautes à “ne pas partager les informations douteuses sans en avoir au préalable vérifié la véracité. À ce titre, une page Facebook officielle est dédiée à fournir des éléments de réponse pour les consommateurs”. Un numéro gratuit, le 0800092020, est également mis à disposition des consommateurs inquiets.

La semaine dernière, à l’occasion du mois de Ramadan, le groupe a lancé une vaste campagne de communication pour se “réconcilier” avec les Marocains. Centrale Danone a été accusée par de nombreux consommateurs de pratiquer des prix abusifs sur ses packs de lait par rapport à d’autres sociétés laitières, ou encore d’opérer une baisse du grammage de ses packs, sans en avertir les clients.