MAROC
13/05/2019 17h:17 CET | Actualisé 14/05/2019 17h:31 CET

Danemark: Condamnée pour avoir partagé la vidéo de décapitation des touristes tuées à Imlil

3 mois de prison ou 80 heures de service communautaire.

Facebook

IMLIL - Après l’action, la condamnation. Au mois de mars, trois mois après le terrible meurtre des deux touristes scandinaves dans la province d’Al Haouz, la police danoise partait à la chasse aux sorcières. Objectif: identifier les internautes qui ont partagé la vidéo de décapitation de l’une des deux victimes des terroristes d’Imlil. Une Danoise vient d’être condamnée.

Âgée de 29 ans, la femme a écopé de trois mois de prison pour avoir partagé la vidéo sur Messenger, la messagerie de Facebook, rapporte le site de la radio publique du Danemark, Danmarks Radio. “Cependant, la punition de la femme dépend du service communautaire. C’est-à-dire qu’elle n’a pas à aller en prison si elle fait 80 heures de service communautaire”, précise le site. 

Dans un premier temps, la police d’Østjyllands avait identifié 14 internautes suspectés d’avoir partagé la vidéo. 12 d’entre eux sont accusés de “circonstances particulièrement aggravantes, de divulgation non autorisée de la vidéo, que celle-ci concerne ou non les affaires personnelles d’une autre personne”. 

Trois personnes ont, pour le moment, été arrêtées, précisait la police de Copenhague sur Twitter il y a quelques jours: 

“Nous vous encourageons vivement à ne pas partager des vidéos comme celle-ci. Elle est punissable et peut avoir des conséquences majeures pour les victimes et les survivants”, rappelait-elle dans son message.