ALGÉRIE
28/11/2018 09h:45 CET

Cybercriminalité: plus de 1100 affaires traitées en 2018 au niveau national

30 % sont liées au “chantage et à la diffamation”.

sestovic via Getty Images

Plus de 1100 affaires liées à la cybercriminalité ont été traitées au niveau national depuis janvier, dont 30 % sont liées au “chantage et à la diffamation”, a indiqué mardi le Commandant Ramchia Farid, du service central de lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie nationale.

Dans une déclaration à la presse lors d’une journée de sensibilisation au profit des élèves organisée à l’école primaire “Djurdjura” dans la commune de Bachdjerrah à Alger pour les sensibiliser aux dangers de la drogue et de la mauvaise utilisation d’Internet et évoquer les règles de sécurité routière, le Commandant Ramchia a indiqué que “depuis le début de l’année jusqu’au 27 novembre en cours, 1140 affaires liées à la cybercriminalité ont été traitées au service central de lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie nationale, dont 136 affaires concernent des enfants et des jeunes de moins de 18 ans”.

30 % de ces affaires concernent “le chantage et la diffamation”, a-t-il indiqué, mettant en garde contre la propagation du phénomène d’atteinte à la vie privée des personnes, particulièrement les jeunes filles qui entretiennent des relations virtuelles avec des jeunes d’autres pays pour contracter un mariage, précisant qu’une fois cette relation virtuelle rompue, le jeune fait parfois un chantage à la fille et la menace de poster ses photos et ses vidéos”.

Il a indiqué que le dépôt des plaintes par les victimes de ce genre de chantage, permet aux services de sûreté d’identifier l’auteur du délit, mais au cas où ce dernier est issus d’autres pays, poursuit le même responsable, ceci entravera l’enquête, d’autant que les commission rogatoires ne donnent pas de résultats concrets. 

Le Commandant du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale, le colonel Abdelkader Boukhalda a indiqué que la journée de sensibilisation au profit des enfants et jeunes dans la wilaya d’Alger, sur à les risques liées aux drogues, la mauvaise utilisation d’internet et les règles de la sécurité routière, vise à mettre en avant plusieurs “comportements préventifs”, afin que ces jeunes en prennent exemple, pour éviter de succomber aux fléaux sociaux dangereux, tels que la consommation des drogues, des boissons alcoolisées et la mauvaise utilisation d’internet”.

Le chef de Sûreté de la wilaya d’Alger, le Contrôleur de Police Mohamed Battache a déclaré, à son tour, que la sensibilisation des jeunes sur les périls qui découlent de la consommation des drogues et de la mauvaise utilisation d’internet, demeure ” le meilleur moyen pour protéger les jeunes de ces fléaux dangereux qui rongent désormais la société”, saluant les efforts des services de sécurité, de la Gendarmerie nationale (GN), de la Protection civile, de la Direction de la jeunesse et des loisirs de la 

wilaya d’Alger, ainsi que des différentes associations activant dans le cadre de la lutte contre les fléaux sociaux pour mener à bien cette manifestation.

Lors de cette journée de sensibilisation, une exposition des différentes activités des services de sûreté, de la GN, de la Protection civile, de la Direction de la jeunesse et des loisirs de la wilaya d’Alger, ainsi que des différentes associations activant dans le cadre de la lutte contre les fléaux sociaux, sous toutes leurs formes. 

Cette manifestation a attiré un nombre considérable d’enfants et de jeunes qui ont posé des questions aux exposants parmi la Sûreté, la GN et la Protection civile, concernant le thème des fléaux sociaux.