10/03/2016 14h:35 CET | Actualisé 10/03/2016 14h:37 CET

La logistique au Maroc, moteur de croissance de l'économie

technotr via Getty Images
'Large modern container boat arriving at the dock, several elevators ready for unloading, Genoa, Italy'

LOGISTIQUE – C’est une cérémonie d’un tout autre genre qui vient d’être créée au Maroc. La grand-messe de la communauté logistique marocaine se réunira en effet lors des Moroccan Logistics Awards, rapporte Les Inspirations éco. La 1ère édition se tiendra le 12 mai prochain à Casablanca, indique le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique sur son site.

Des trophées qui récompensent les prouesses logistiques du royaume et souhaitent mettre en avant les meilleures réalisations et innovations en logistique, ainsi que dans la gestion de la chaîne logistique. Il s’agit également de donner un coup d’impulsion aux acteurs de ce segment, notamment les chargeurs, prestataires, institutionnels et experts, qui ont mené ''des projets ou des initiatives constituant un apport concret au développement de la logistique''.

Ces récompenses se déclinent en deux prix; d’une part celui du projet logistique de l’année destiné aux entreprises et institutions du secteur de l’industrie, du commerce et des services qui soutiennent un projet logistique déjà réalisé ou en cours d’implémentation; d’autre part celui qui couronne le professionnel de l’année, une personnalité nommée par ses pairs qui ajoute sa pierre à l’édifice en matière de développement de la logistique au Maroc.

A l’origine de cet événement, l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) et la Commission logistique de la Confédération générale du travail (CGEM).

Les associations et entités intéressées peuvent transmettre leur dossier de candidature avant le 15 avril 2016, ont expliqué de leur côté les organisateurs.

"Un secteur qui tire l’économie marocaine vers le haut"

Avec une contribution au produit intérieur brut (PIB) national estimée à 5% le transport et le chargement se taillent à eux deux 3% , la filière logistique englobe 100.000 emplois directs.

Le Maroc se classe dans la première partie de l’Indice logistique des marchés émergents 2015 (Agility emerging markets logistics index). Il glane la 17e place, juste devant le Kazakhstan et derrière les Philippines. La Chine, l’Arabie saoudite et le Brésil occupent respectivement la 1ère, 2ème et 3ème place du podium, tandis que le Kenya (43e), le Cambodge (44e) et l’Ouganda (45e) ferment quant à eux la marche.

Initiée en 2008, la Stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique s’inscrit dans le contrat-programme 2010-2015. Elle prévoyait de réduire les coûts logistiques de 20 à 15% du PIB, et d'accélérer la croissance économique de 0.5 point de PIB par an, soit 5 points de PIB en 10 ans.

Et les résultats ne se sont pas fait attendre. A l’issue d’une cérémonie de signature présidée par le roi Mohammed VI le 13 mai 2014, trois contrats d’application pour la période 2014-2020 ont été signés, relatifs à l’amélioration de la compétitivité logistique des flux de matériau de construction, d’import-export et de distribution interne, écrit Médias 24 .

Un autre contrat a également été signé entre l’Etat la CGEM pour l’organisation et le fonctionnement de l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique (OMCL).

L’occasion pour le monarque de procéder à l’inauguration de la deuxième phase de la plateforme logistique conçue à Zenata par la Société nationale des transports et de la logistique. Pas moins de 10 entrepôts s’y côtoient désormais, avec une superficie couverte de 6.000 mètres carrés.