MAROC
02/08/2018 18h:12 CET

Crise migratoire: L'Europe accorde une aide supplémentaire à l'Espagne (et au Maroc)

Jean-Claude Juncker aurait “immédiatement mobilisé” les 55 millions d’euros promis au Maroc et à la Tunisie.

Jon Nazca / Reuters

MIGRATION - Alors que l’enclave de Ceuta a vécu il y a quelques jours un passage en force de plus de 600 migrants, et que les arrivées des migrants vers les côtes espagnoles se multiplient, l’Europe a répondu positivement à l’appel à l’aide de l’Espagne.

Selon l’agence de presse Reuters, la Comission européenne a accepté d’augmenter l’aide adressée à l’Espagne et son voisin marocain afin de les aider à “contrôler la hausse migratoire dans la Méditerranée de l’ouest”, a déclaré le président de la commission Jean-Claude Juncker, dans une lettre publiée mercredi 1er août sur Twitter:

“J’ai confirmé à Pedro Sanchez au téléphone que l’Espagne et le Maroc peuvent être assurés de l’appui total de la Commission Européenne en répondant efficacement à la pression migratoire croissante le long de la route de la Méditerranée occidentale”.

Si le président de la Commission assure dans sa lettre que les fonds envoyés au Maroc et l’Espagne “verront une augmentation dans les prochains mois et en 2019”, ce dernier y affirme également que “les ressources du Fonds d’affectation spéciale de l’UE pour l’Afrique du Nord sont malheureusement limitées”.

Cependant, selon El Periodico, Junker aurait promis au Premier ministre espagnol, lors d’une conversation téléphonique, avoir “immédiatement mobilisé” les 55 millions d’euros, promis au Maroc et la Tunisie “en tant que pays de transit pour le déplacement des personnes déplacées”. 

Selon le journal ibérique El Diarios, qui cite le ministère de l’Intérieur espagnol, le nombre de migrants arrivés en Espagne du Maroc depuis 2018 dépasse déjà celui pour l’ensemble de l’année 2017.

Début juillet, la Commission européenne a en effet approuvé trois nouveaux programmes relatifs à la gestion des frontières et à la migration en Afrique du Nord, pour un montant total de 90,5 millions d’euros, dont une grande partie allouée au Maroc. Une aide qui, pour le Maroc, représente seulement “une partie de ses demandes”, indique le réseau de médias européens EuractivEl Pais rapporte également que de nombreux rapports et responsables de l’UE accusent le royaume de laxisme dans le contrôle de ses frontières, en raison de “problèmes internes”.