MAROC
31/07/2018 15h:34 CET | Actualisé 31/07/2018 15h:34 CET

Crise migratoire: L'Espagne demande de l'aide à ses partenaires européens

Une aide qui permettra également à l’Espagne de répondre aux demandes formulées par le Maroc.

Anadolu Agency via Getty Images

ESPAGNE - Alors que l’enclave espagnole de Sebta vivait il y a quelques jours un des passages de migrants les plus importants de ces dernières années, l’Espagne se tourne vers ses partenaires européens pour tenter de trouver une solution à la saturation des centres d’accueil de la ville.

Comme le rapporte El País, le gouvernement espagnol s’est tourné vers le Fonds Asile Migration Intégration (FAMI) de l’Union européenne pour réclamer une aide supplémentaire. Il s’agit d’un programme d’aide d’urgence qui bénéficie d’un budget de 3,1 milliards d’euros pour la période de 2014 à 2020 et dont la mission est de venir en aide aux migrants et réfugiés, explique le quotidien espagnol. Une demande qui devrait recevoir une réponse positive de l’Union européenne, avance El País.

Aides supplémentaires pour le Maroc

Toujours selon le journal ibérique, des sources parlementaires affirment que cette aide financière permettra également à l’Espagne de répondre aux demandes formulées par le Maroc pour renforcer le contrôle aux frontières, dont les chiffres vont de 30 millions à 190 millions d’euros supplémentaires.

Des responsables de l’Union européenne considèrent cependant que les 55 millions d’euros accordés par l’UE au Maroc et à la Tunisie pour aider au contrôle des frontières est suffisant. Début juillet, la Commission européenne a en effet approuvé trois nouveaux programmes relatifs à la gestion des frontières et à la migration en Afrique du Nord, pour un montant total de 90,5 millions d’euros, dont une grande partie allouée au Maroc. Une aide qui, pour le Maroc, représente seulement “une partie de ses demandes”, indique Euractiv.

El Pais rapporte également que de nombreux rapports et responsables de l’UE accusent le royaume de laxisme dans le contrôle de ses frontières notamment à cause de “problèmes internes”.

Cette année, environ 16.902 migrants clandestins sont arrivés en Espagne alors que plus de 1.400 ont perdu la vie en essayant de traverser la Méditerranée, selon les derniers chiffres rapportés par l’Organisation internationale pour les migrants.