ALGÉRIE
27/12/2018 18h:29 CET

Création de 14 nouvelles circonscriptions administratives

APS

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a signé un décret présidentiel portant création de 14 nouvelles circonscriptions administratives dans les wilayas suivantes: Alger, Blida, Constantine, Annaba et Oran, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

“Dans le cadre de la politique judicieuse du président de la République, Abdelaziz Bouteflika en matière d’aménagement du territoire et de réalisation d’un développement équilibré et global, et convaincu que l’avenir de notre pays repose sur une vision stratégique prospective globale pour un aménagement du territoire qui réponde aux aspirations des citoyens à un véritable développement de leurs villes et wilayas, le décret présidentiel n 18-337 du 25 décembre 2018 portant création de circonscriptions administratives dans les grandes villes et certaines nouvelles villes a été signé”, lit-on dans le communiqué qui fait état de “l’entrée en vigueur de ce décret suite à sa publication dans le journal officiel”.

Les nouvelles circonscriptions administratives incluent “les grandes agglomérations ayant connu, récemment, un développement urbanistique considérable, à savoir Bouinan (Blida), Sidi Abdellah (Alger), Draa Errich (Annaba) et Ali Mendjeli (Constantine)”, ajoute la même source.

“Dans le souci de placer les grandes villes classiques au cœur de cette approche, il a été convenu de classer les villes d’El Khroub, Zighoud Youcef, Hamma Bouziane, Constantine ville (Constantine), et Aïn El Turk, Arzew, Bir El Djir, Es-Senia, Oued Tlélat et Oran ville (Oran) sous forme de circonscriptions administratives territorialement compétentes, ce qui leur permettrade surmonter les problèmes soulevés dans l’encadrement et la gestion des grandes agglomérations”, a indiqué la même source.

“L’organisation de ces sites devant prendre en charge les préoccupations de la population de façon plus efficiente sera installée en amenant les villes en question vers la modernité et le véritable développement durable”, selon la même source.

Cette réalisation coïncide avec “la décision du chef de l’Etat à classer les deux communes de Debdeb et de Bordj Omar (Illizi) en tant que daïras, ce qui constitue une promotion du rôle stratégique de ces deux agglomérations dans le développement de cette région frontalière importante”. Cette mesure s’inscrit dans la complémentarité de “la stratégie homogène décidée par le président de la République en Conseil des ministres restreint en 2015, un point de départ pour la création de 10 wilayas déléguées dans le Sud qui avancent assurément vers le développement soutenues par ses habitants”.

“Le président de la République a donné des instructions précises pour renforcer l’effort de développement des circonscriptions et daïras créées, les accompagner pour être au même niveau que les autres institutions régionales de l’Etat et leur permettre d’assurer leurs missions de façon ordinaire, selon un plan bien ficelé et coordonné qu’il avait lui-même mis en place”, a précisé la même source avant d’ajouter que “le chef de l’Etat est déterminé à parachever cette action en passant vers les étapes suivantes ciblant les wilayas des hauts plateaux et du Nord conformément aux orientations contenues dans le plan nation d’aménagement du territoire”.