ALGÉRIE
16/07/2015 12h:43 CET | Actualisé 16/07/2015 13h:48 CET

Khaïma du Café Presse Politique: l'émission décryptée par son public (PHOTOS-VIDÉO)

Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie

Pour sa dernière émission de la saison, le Café presse politique (CPP) - le rendez-vous phare de la webradio Radio M qui décrypte chaque semaine l’actualité avec des journalistes - a ouvert ses portes au public, mercredi 15 juillet.

Une trentaine de personnes, auditeurs assidus, journalistes solidaires, tweetos chevronnés, et même chef d’entreprise en la personne de Slim Othmani, PDG de NCA Rouiba, ont assisté à l’émission qui a débuté vers 22H30, dans les bureaux d’Interface Médias, à Alger, transformés en khaïma pour l’occasion.

Pour ce CPP exceptionnel étaient réunis autour de l’animateur Khaled Drareni, les fidèles Abed Charef, Saïd Djaafer, Ihsane El Kadi mais aussi les journalistes de passage occasionnel comme Adlène Meddi et Akram Kharief de El Watan week-end.

Et, surprise, au milieu de ces voix masculines a résonné la voix familière de Souhila Benali, la présentatrice du CPP, jusqu’à son départ forcé, il y a deux mois.

"Je tiens à remercier tous les gens qui m’ont soutenu au moment où j’ai été menacée de licenciement à la radio", a déclaré la journaliste de la chaîne 3 qui anime le CPP depuis sa naissance au moment des présidentielles d’avril 2012.

"J’ai trouvé une immense solidarité avec des amis nouveaux que je n’ai pas trouvé auprès de ma famille à la radio", a ajouté Souhila Benali qui reprendra les commandes de l’émission à la rentrée en septembre.

LIRE AUSSI:Le Café presse politique (CPP) de Radio M privé du sourire de son animatrice Souhila Benali (VIDÉO)

Des suites des affrontements de Ghardaia au traité avec l’Iran, les huit journalistes ont débattu une heure durant de l’actualité de la semaine, sous l’oreille attentive du public.

"J'ai trouvé le débat vraiment impressionnant", a jugé Andrew Lebovitch, doctorant américain et visiting fellow à l'European Council on Foreign Relations, de passage à Alger. "Il prouve la grande qualité des journalistes en Algérie mais aussi les efforts qu'ils font et continuent à faire pour approfondir un discours sur la politique et la société en Algérie et dans le monde entier".

Démystification

Venu surtout pour marquer son soutien à ce qu’il estime être une excellente initiative (non seulement le CPP mais aussi Radio M et Maghreb Emergent), Karim, 56 ans, a apprécié la soirée et "l’ambiance conviviale" qui régnait.

"J'ai pu observer que les divergences d'opinions qu'on entend souvent en écoutant l'émission cachent en fait une bonne entente entre les journalistes du CPP ", a souligné ce fidèle auditeur qui apprécie de pouvoir écouter des journalistes informés qui prennent le temps de partager leur appréciation de la situation.

De son côté, Nadia Ghanem, doctorante en langues anciennes qui tient un blog en anglais sur l’Algérie Machaho, a particulièrement aimé le concept de l'émission live ouverte à une audience.

"Dans le contexte algérien, démystifier le coté intouchable, un peu élitiste et inapprochable du journaliste algérien par un face à face avec des algériens lambda est louable et je pense vital, notamment pour démystifier aussi le coté complotiste et vendu de la presse algérienne", a-t-elle estimé.

"Pour la prochaine fois, une interaction avec l'audience en live serait un plus", a-t-elle suggéré pour conclure.

LIRE AUSSI: Retour sur l'aventure de Radio M, la webradio du CPP

Retrouvez toutes les émissions de Radio M ICI.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.