TUNISIE
10/04/2019 18h:50 CET | Actualisé 11/04/2019 12h:34 CET

Couscous version fast-food: Quand cette chaîne de "couscousserie tunisienne" fait fureur à Paris

"Graine", la chaine de bar à couscous développée par deux tunisiens, a ouvert son troisième restaurant.

graine

Le couscous est le 3ème plat préféré des Français, après le magret de canard et les moules-frites. Ce met d’origine berbère qui traditionnellement nécessite de longues heures de préparation intègre le créneau des fast-foods.

Vous dîtes que c’est une “folle” idée? Pourtant, la tendance “bar à couscous” qui allie couscous et fast-food fait fureur au point qu’on peut s’étonner de ne pas avoir vu fleurir cette idée plus tôt.

Le concept est original: Décomposer le couscous pour mieux le recomposer, voilà l’idée qui a conquis le duo fondateur de Graine, la chaîne de restauration rapide de couscous en France. Ces derniers, d’origine tunisienne viennent en effet d’ouvrir un troisième restaurant dans la capitale française mettant à l’honneur ce plat emblématique. 

“Nous sommes la seule enseigne de restauration méditerranéenne dans la région” confie Wissem Ben Ammar, co-fondateur de la chaîne Graine au HuffPost Tunisie

graine

Cela fait six ans que la “Graine” existe pour le plus grand bonheur des gourmands. “Nous faisons en moyenne près de 100 mille plats de couscous par an” lance-t-il.

Semoule, légumes, poulet, agneau, poisson, harissa, pois chiches... le client a le libre choix de former son repas en choisissant à sa guise les ingrédients qu’il préfère. 

Sans doute, le couscous est le plat phare de la chaîne Graine, mais pas seulement. “Le bar à couscous est l’idée de base. Nous avons ensuite développé le concept en offrant une palette variée de recette succulentes dont notamment des chakchoukas, des sandwichs, de la salade méchioua...” poursuit-il. 

graine

Entre couscous, tajines et salades orientales, il y en aura pour tous les goûts. Avec ses trois adresses, Graine comble ses clients par des recettes alléchantes, savoureusement préparées par des chefs réputés dont Yoni Saada, repéré dans l’émission Top Chef. 

“Nous voulions démocratiser le couscous. C’était notre carte à jouer” réplique Wissem. Pour lui, le défi c’est d’offrir rapidement un vrai plat, riche et succulent, à des prix abordables. Et le tout dans un cadre authentique aux couleurs de la Méditerranée.

Les tarifs varient entre 6,5 euros pour un couscous végétarien à 10,90 euros pour le couscous bien garni.

“Prochainement, nous comptons ouvrir d’autres restaurants” conclut-il en indiquant que cette version fast-food du couscous accorde une accessibilité plus large à ce plat maghrébin et offre de la diversité au client citadin, toujours pressé. 

graine

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.