MAROC
15/05/2015 07h:48 CET | Actualisé 15/05/2015 10h:32 CET

Coup d'envoi du Festival Gnaoua: Essaouira en technicolor (PHOTOS)

Instagram/sam_nat96
Coup d'envoi du Festival Gnaoua: Essaouira en technicolor

MUSIQUE – Sous un vent à faire envoler les tarbouches, le coup d’envoi de la 18ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde a été lancé jeudi 14 mai, au cœur des remparts d’Essaouira.

Le public hétéroclite s’est engouffré dans la médina pour suivre la parade d'ouverture, de Bab Doukkala jusqu’à la place El Menzah. Les troupes folkloriques multicolores ont parcouru les rues, faisant vibrer les murs blancs et ocre de la ville aux sons des guembri, crotales métalliques et tambours.

La soirée de lancement a été marquée par la fusion du grand Maâlem Hamid El Kasri, un incontournable du festival, et de l’Afghan Hamayun Kahn, suivis d’une fusion remarquée du Maâlem Mustapha Bakbou (Maroc) et du groupe danois Mikkel Nordsø Band. Le mélange des guitares électriques et sonorités gnaouies a ravi le public.

Tous horizons

Le festival, qui attire chaque année des centaines de milliers de personnes entre les murs fortifiés de la cité portuaire, tente le pari, comme à son habitude, de faire revivre une tradition ancestrale en mêlant Marocains et touristes de tous horizons, jeunes et moins jeunes, dreadlocks et moustaches fashion, dans une ambiance bonne enfant.

Pendant quatre jours, les quatre coins de la ville résonneront des concerts et fusions d’artistes nationaux et internationaux. La grande place Moulay Hassan, la plage ou encore la terrasse du Borj de Bab Marrakech accueilleront des spectacles en plein air. Des concerts intimistes auront également lieu à Dar Souiri et dans la Zaouia Issaoua.

L’Américain Kenny Garrett, le Nigérian Tony Allen, le groupe malien "Les Ambassadeurs" ou le Guadeloupéen Sonny Troupé seront de la fête aux côtés d’artistes marocains aux parcours musicaux divers, comme la chanteuse Hindi Zahra, les chanteurs Mehdi Nassouli et Aziz Sahmaoui, ou encore les groupes Darga et Diapa-Zone.

Un forum de réflexion sur l'Afrique et son avenir est aussi organisé en partenariat avec le Conseil national des Droits de l’Homme, à travers le thème "Femmes d’Afrique: créer, entreprendre". Plusieurs tables rondes se tiendront en présence de personnalités politiques, économiques ou artistiques, marocaines et étrangères.

LIRE AUSSI:Neila Tazi: "Le Festival Gnaoua d'Essaouira est un remède contre le communautarisme" (INTERVIEW)

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.