MAROC
07/01/2019 11h:55 CET

Coup d'État au Gabon: Le gouvernement annonce l'arrestation des mutins

Le lieutenant investigateur du coup d'Etat est toujours en fuite, selon le ministère de la Communication.

Capture d'écran/Twitter

INTERNATIONAL - La situation est désormais “sous contrôle” au Gabon, après la tentative de coup d’Etat, contre Ali Bongo, de militaires gabonais qui ont pris d’assaut, ce lundi matin, le siège de la radio nationale en diffusant un appel au soulèvement. Le gouvernement a, dans la foulée, annoncé l’arrestation des mutins et appelé la population au calme. 

Ils ont été “maîtrisés et arrêtés” par les hommes du GIGN gabonais a précisé Guy-Bertrand Mapangou, ministre de la Communication et porte-parole de la présidence, dans des propos relayés par les médias. Selon des sources sécuritaires contactées par la MAP à Libreville, la capitale gabonaise, les militaires étaient au nombre de huit et se revendiquaient du parti du Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS). “Aucune caserne n’a suivi l’appel” lancé par ces hommes, selon une source gouvernementale reprise par Jeune Afrique.

Peu après leur appel sur Radio Gabon, des tirs ont été entendus autour de la radio nationale et le signal de celle-ci, ainsi qu’Internet, ont été coupés. Selon des propos du ministre à l’AFP, parmi les hommes du commando militaire “quatre ont été arrêtés, un est en fuite”.

Des sources sécuritaires contactées par un correspondant de la MAP à Libreville indiquent pour leur part que sur les 8 militaires instigateurs de ce mouvement de mutinerie, deux ont été tués, cinq autres arrêtés, tandis qu’un dernier est activement recherché.

Ce dernier, le lieutenant Kelly Ondo Obiang, a pris la parole lors de l’intervention télévisée. Toujours en fuite, il devrait être arrêté très rapidement, indique le ministre de la Communication cité par le média panafricain

Les coups de feu entendus auparavant ont cessé et la vie a repris son cours normal dans la capitale où l’électricité est petit à petit rétablie. Les émissions de la Radio d’Etat sont toutefois toujours interrompues et à la Primature, une réunion de crise a été convoquée. 

L’Union africaine a réagi à la tentative de coup d’État au Gabon: “L’Union africaine (UA) condamne fermement la tentative de coup d’État intervenue ce matin au Gabon. Je réaffirme le rejet total par l’UA de tout changement inconstitutionnel”, a tweeté Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’UA.

Les militaires instigateurs du coup d’État ont affirmé, dans leur message radio ce lundi matin, être “soucieux de sauver la démocratie en péril, de préserver l’intégrité du territoire national et la cohésion nationale”.