LES BLOGS
25/11/2015 05h:20 CET | Actualisé 25/11/2016 06h:12 CET

Coup de gueule

ATTENTAT - Permettez-moi de me présenter. Je m'appelle TUNISIEN. Je suis mort en martyr dans l'attaque du Moahmed V. Vous ne me connaissez peut-être pas mais sachez que je suis mort pour vous. Et ma mort ne doit pas rester vaine.

ASSOCIATED PRESS

Permettez-moi de me présenter.

Je m'appelle TUNISIEN.

Je suis mort en martyr dans l'attaque du Mohamed V.

Vous ne me connaissez peut-être pas mais sachez que je suis mort pour vous. Et ma mort ne doit pas rester vaine.

Je dors d'un sommeil de plomb maintenant. Une bombe nous a fait exploser moi et mes collègues. Elle a dépassé nos gilets pare-balles et a embrassé nos vies. Je suis mort sur le coup par terre, en plein centre-ville.

Pendant l'attaque, je ne voyais que la brume qui avait envahi les lieux. Et puis d'un coup, je me suis senti si léger. J'étais debout en blanc et mon corps criblé par le C4 en rouge était par terre. J'ai su que j'étais parti ce jour-là. Je n'ai pas eu le temps de dire au revoir à ma mère dont les larmes couleront.

Je suis un guerrier. Je suis une image. Je suis une icône. Je suis l'espoir d'un peuple qui clame indépendance, paix et démocratie.

Romains, Grecs, Normands, toute civilisation qui a déjà fait acte de bravoure se rappellera mon nom et mon courage. Je suis mort pour mon pays et cela est le meilleur prix que la vie puisse nous offrir.

Faites-moi revivre de chez les morts. Criez mon nom. Ne m'oubliez pas. J'ai gardé la tête haute en fermant mes yeux. Faites-moi honneur.

Pays Je t'aime.

Je m'appelle TUNISIEN et je suis le martyr de la paix.

Suivez les évènements en direct sur HuffPost Tunisie.

Ce blog a également été publié sur Pulsions Textuelles.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Galerie photo Attentat à Tunis contre un bus de la sécurité présidentielle Voyez les images