25/03/2016 08h:15 CET | Actualisé 25/03/2016 08h:43 CET

Le groupement Capital Events, GL Events et Rahal devrait remporter l'appel d'offres pour l'aménagement du site de la COP22

climatealliance/Flickr
COP22 in Marrakech, Morocco, 2016.

ÉVÉNEMENTIEL - Le verdict est tombé. C'est le groupement Capital Events, GL Events et Rahal qui devrait décrocher le budget de près de 700 millions de dirhams pour l'aménagement et la gestion du village Bab Ighli, où devra se dérouler la Conférence internationale sur le climat en novembre à Marrakech, accueillant des responsables, dirigeants et négociateurs du monde entier.

Et pour cause, les deux autres groupements ont été disqualifiés pour "insuffisance de références car ils ne répondent pas aux critères d’appréciation du cahier de charges", selon nos informations. Actuellement, l'offre financière du seul groupe encore en lice est en cours d'examen par le comité d'organisation, étape suite à laquelle l'annonce du gagnant sera officialisée.

En s’alliant avec le traiteur Rahal, GL Events, et le français Agence Publics qui a travaillé sur la COP21, le patron de Capital Events, Adil Lazrak, a réussi à "bétonner" son dossier à l’attention du comité d’adjudication en combinant grands noms locaux et expérience internationale.

"Ce groupement a donc su adapter son offre aux exigences onusiennes ainsi qu'à celles du comité d'organisation. Il a proposé l'offre la plus sérieuse dont se dégage une expertise et une expérience importantes", indique notre source.

Son atout réside aussi dans la connaissance du dossier d’organisation par Agence Publics, qui a réalisé les études préliminaires de la COP22 pour la ministre de l’Environnement Hakima El Haité.

Le marché, objet de cet appel d'offres, consiste en la viabilisation d'un terrain d'une superficie de 25 hectares et de son aménagement et l'équipement du site de la conférence en matériel technique, électronique, informatique, audiovisuel et de sécurité.

Le site de la conférence est composé de deux espaces distincts, le premier, appelé "Zone Bleue", est placé sous la responsabilité des Nations Unies, conformément aux dispositions de l'accord de siège relatif à l'organisation de la COP22.

Le second espace sera réservé aux acteurs non-étatiques, aux ONG, aux entreprises privées, aux organisations et institutions étatiques et aux collectivités territoriales. Il abritera également d’autres espaces tels que ceux dédiés aux expositions ou encore à la restauration.

Le groupement Capital Events, GL Events et Rahal devra livrer le projet finalisé aux Nations unies au plus tard le 15 octobre 2016.

LIRE AUSSI:
Galerie photo La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend Voyez les images