TUNISIE
11/08/2018 14h:50 CET | Actualisé 11/08/2018 14h:53 CET

Contre l'oubli, inauguration de la place Chokri Belaid à Jendouba

Chokri Belaïd, la voix de la liberté.

Facebook/UGTT

Assassiné devant son domicile il y a 5 ans, le 6 février 2013, après avoir été victime d’accusations fréquentes d’apostasie, la mémoire du leader de la Gauche Chokri Belaïd a été honorée, ce samedi 11 août, par l’Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) qui a inauguré la place Belaïd dans sa ville natale, Jendouba.

 

 

Besma Khalfaoui, épouse de Chokri Belaïd, a exprimé sa gratitude envers l’UGTT pour cette initiative, en insistant sur la symbolique de ce geste pour les générations futures. Pour elle, cette place rappellera le combats de Belaïd et ceux qui ont milité pour une Tunisie plus juste et qui préserve les libertés des citoyens. 

L’assassinat a soulevé une onde de choc chez de nombreux Tunisiens. L’homme, avocat de formation, est mort mais sa voix résonne toujours. Son talent d’orateur et ses positions tranchées ont fait de lui l’ennemi numéro 1 de ses détracteurs. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.