ALGÉRIE
26/03/2019 17h:42 CET

Constantine : signature d’une convention entre l’université Salah Boubnider et la cimenterie de Hamma Bouziane

Aux termes de cette convention, des stages de formation seront assurés aux étudiants et chercheurs des facultés du génie des procédés et de la gestion des techniques urbaines

wichayada suwanachun via Getty Images

Une convention de partenariat et de coopération a été signée mardi entre l’université Salah Boubnider (Constantine 3) et la société des ciments Hamma Bouziane (SCHB), filiale du groupe public (GICA), portant sur les échanges dans le domaine de la formation et l’exploitation des travaux de la recherche scientifique.

Aux termes de cette convention, des stages de formation seront assurés aux étudiants et chercheurs des facultés du génie des procédés et de la gestion des techniques urbaines  de cette université  à la société des ciments de Hama Bouziane, a précisé le recteur de cette institution, Ahmed Bouras,soulignant que cette convention met également à la disposition du partenaire économique  les compétences universitaires pour traiter certaines problématiques en rapport avec l’environnement.

Dans les détails, le recteur a relevé que ce partenariat offre aux universitaires chercheurs de proposer à la cimenterie des solutions aux problèmes liés à l’évacuation des eaux usées, des huiles usagées et l’enfouissement des déchets des machines industrielles de la cimenterie.

De son côté, le président directeur général (PDG) de la SCHB, Mustapha Kebbous, rappelant que l’entreprise qu’il représente a déjà assuré un encadrement à près de 100 chercheurs des universités de Constantine dans les spécialités techniques, la mécanique, la maintenance industrielle et l’automatisme a assuré que la signature de cette nouvelle convention permet de “renforcer” la coopération entre cette entité économique et la recherche scientifique.

Il a également précisé que la cimenterie de Hamma Bouziane vise, à travers l’exploitation des études de recherches, de se diriger “prochainement” vers la co-incinération des déchets des autres entreprises dans les fours de la cimenterie comme procédé “pour la valorisation énergétique et la réduction de la pollution de l’environnement”.

A noter que cette convention de partenariat, signée dans le cadre de l’ouverture de l’université Constantine 3 sur son environnement social et économique, intervient après une dizaine de conventions et de partenariats  conclus au cours de l’année universitaire 2018-2019.