TUNISIE
08/08/2016 09h:24 CET

11 conseils pour choisir et entretenir votre soutien-gorge

Sian Kennedy via Getty Images
Woman trying on clothing

BEAUTÉ - Soyons honnêtes: en ce qui concerne nos soutien-gorges, nous pouvons mieux faire. Du choix de la taille à la manière de le laver, ce sous-vêtement a besoin d'être chouchouté, ce qu'on a tendance à oublier.

Voici 11 conseils et astuces pour être la reine des soutien-gorges:

1. On ne prend sans doute pas vos mensurations assez souvent.

Si la dernière personne qui a pris vos mensurations était une vendeuse de Victoria's Secret qui vous a entourée d'un mètre rose au lycée, il est vraiment temps de les reprendre. Selon Candece Etafo, qui travaille pour la marque de lingerie Rigby & Peller’s “on subit beaucoup de changements au cours de sa vie. On peut tomber enceinte, prendre du poids, en perdre. Il y a tellement de changements qu'on devrait contrôler ses mensurations tous les six à huit mois.”

2. Si votre soutien-gorge ne vous va pas, il est possible que le problème ne vienne pas de lui.

Avoir tout bien en place n'est pas seulement crucial pour maintenir ce qu'il y a en dessous, mais aussi être sûre d'avoir bonne allure. Etafo insiste : “Il vous faut une bande bien serrée. Si elle est trop lâche, votre poitrine tombe trop bas. Et vous vous dites : 'Je sais que je ne fais pas du 95, le 90 devrait m'aller.' Une fois que les clientes ont trouvé leur bonne taille de bonnet, tout d'un coup, le soutien-gorge leur va.”

3. Resserrer les bretelles quand un soutien-gorge est trop détendu n'est pas la solution.

On a souvent tendance à resserrer les bretelles du soutien-gorge pour qu'il maintienne mieux la poitrine, mais en fait, c'est la bande qui fait tout. Les explications d'Etafo : “Si je dois donner un chiffre, je dirais que la bande est responsable de 90 % du maintien. Il est important que la bande, et non les bretelles, soit bien serrée.”

4. Vous ne lavez pas vos soutiens-gorge assez souvent. Point.

Quand avez-vous lavé votre soutien-gorge pour la dernière fois? Il y a une semaine? Un mois, peut-être? On ne veut pas vous faire rougir, mais vous donner une information qui va vous choquer. Selon Etafo, un soutien-gorge devrait être lavé après avoir été porté trois fois, et il ne doit pas être porté trois jours d'affilée. “Ça les détend. Vous feriez ça à votre paire de chaussures préférée ? A votre jean préféré ? Non.” Alternez vos soutiens-gorge aussi souvent que vos vêtements.

5. Et vous ne les lavez peut-être pas non plus correctement.

On est toutes coupables: on balance toutes nos soutiens-gorge dans le panier à linge sale de temps en temps, mais selon Etafo, c'est interdit. “Dans l'idéal, il faudrait les laver à la main. Enfin, je suis réaliste, je sais qu'on a des journées bien remplies, mais la plupart des nouvelles machines à laver ont un cycle lavage main ou un cycle délicat. Vous attachez les soutiens-gorge et vous les mettez dans un filet à linge. Une fois lavés, faites-les sécher. Il est important d'utiliser une lessive douce spéciale lingerie : elle permet de conserver l'élasticité du tissu et de la bande du soutien-gorge. Cela convient à tout: combinaisons, maillots de bain, bas et collants.”

6. Les bretelles ne doivent pas s'enfoncer dans la peau, quelle que soit votre taille de soutien-gorge

Si c'est le cas, Etafo recommande de porter des coussinets d'épaule.

7. Il est normal d'avoir un bonnet un peu moins rempli qu'un autre.

Tout le monde a un sein un peu plus gros que l'autre. Même s'il y a un petit espace d'un côté, ça ne se verra pas à travers le tissu.

8. Tous les soutiens-gorge ne taillent pas pareil.

“Un D, c'est un D, mais un DD, c'est comme un E”, explique Etafo. “Selon les marques, il peut y avoir quelques petites différences, mais normalement non. Aux Etats-Unis, on utilise les tailles D, DD et DDD, mais les vraies ce sont D, E, F, G, H, etc. Chacune a sa propre taille de bonnet, il faut donc suivre les tailles anglaises si l'on veut connaître la bonne.”

9. Dormir avec son soutien-gorge, c'est un choix, mais...

“Plus votre poitrine est maintenue, moins elle risquera de tomber”, affirme Etafo. Elle recommande aux femmes de porter un soutien-gorge de sport qui maintient bien, si elles veulent dormir avec.

10. Même si vous avez une tonne de soutiens-gorge dans l'armoire, a priori, vous ne les portez pas tous.

On a toutes dans nos armoires des soutiens-gorge qu'on n'a pas mis depuis des années: il est temps de leur dire adieu. “Nous nous sommes rendu compte que les femmes ne portent que deux soutiens-gorge sur les dix qu'elles ont dans leur dressing. Dans l'idéal, il faudrait en avoir entre sept et dix que l'on porte régulièrement, dont un sans bretelles, un soutien-gorge de sport et un convertible.”

11. Et surtout: prenons soin de nos soutiens-gorge.

Porter un soutien-gorge adapté peut littéralement changer votre apparence et votre ressenti, alors pourquoi le traiter aussi mal? Le conseil d'Etafo : “Prenez autant soin de vos soutiens-gorge que de vos vêtements.”

Cet article, publié à l'origine sur le Huffington Post américain, a été traduit de l'anglais par Clémence Lecornué.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.