18/10/2018 12h:01 CET | Actualisé 18/10/2018 12h:01 CET

Compétitivité: Le Maroc se hisse à la 75ème place du classement mondial Davos

Le royaume est premier en Afrique du Nord, devant la Tunisie (87e).

Martinelli73 via Getty Images

ÉCONOMIE - Timide amélioration pour le Maroc qui pointe à la 75e place sur 140 pays selon le dernier rapport sur la compétitivité établi par le World Economic Forum (WEF), améliorant son score global de 0,8 point à 58 sur 100, soit en dessous de la moyenne mondiale qui est de 60.

Le royaume se hisse de deux rangs par rapport au classement 2017. Dans le détail, le pays s’adjuge la 58e place dans la catégorie “environnement des affaires” et la 59e dans le pilier “marché”. Nonobstant, il reste largement distancé lorsqu’il s’agit “de capital humain” (100e) et d”’écosystème de l’innovation” où le Maroc n’apparaît qu’à la 88e place.

Le rapport du WEF met en exergue plusieurs pistes d’amélioration, à commencer par le capital humain (88e place sur 140). Le pays traîne également la patte en ce qui concerne l’indicateur “marché du travail” (119e) et n’apparait qu’au 129e rang dans celui de la “Participation de la femme à la population active”. Parmi les autres indicateurs à améliorer figurent la pensée critique dans l’enseignement (138e), la liberté de la presse et le cadre réglementaire d’insolvabilité (110e chacun).

Le Maroc peut toutefois se targuer de sa stabilité macroéconomique où il réalise un score louable de 90 sur 100, lui conférant le 47e rang mondial. De même, sur le volet sécuritaire, le royaume figure parmi les bons élèves. L’indicateur “incidence du terrorisme” réalise le score maximal de 100 (28e rang mondial).

Dans le monde arabe, le pays performe puisqu’il occupe la 8e position après la Jordanie. Il est premier en Afrique du Nord devant la Tunisie (87e). À noter qu’avec une note de 85,6 les États-Unis occupent sans grande surprise la première place du podium, suivis de Singapour et de l’Allemagne.