TUNISIE
13/03/2019 20h:48 CET

Communication Politique: Quelle est l'empreinte internationale de la Tunisie? Le président de l’IPSE, Emmanuel Dupuy y répond

Grâce à ses atouts, la Tunisie a pu se forger une empreinte à l'international.

Zoubeir Souissi / Reuters

Depuis la révolution de 2011, la Tunisie creuse son sillon dans le monde de la démocratie. De l’Assemblée Nationale Constituante à l’organisation des élections présidentielle et législative en passant par la rédaction d’une nouvelle constitution...le pays s’avère être un pionnier du changement politique en Méditerranée au cours de ces dernières années. 

Parsemée de luttes et d’espoir, la révolution tunisienne a laissé le pays se doter d’une forte empreinte à l’international. Mais ce n’est pas son seul atout. D’autres points forts s’ajoutent pour valoriser son image à l’international. Quels sont donc ces atouts qu’il faut mettre en relief notamment lors d’une communication politique? C’est la question à laquelle a tenté de répondre Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe) et spécialiste des questions de sécurité européenne et des relations internationales.

Une riche histoire constitutionnelle 

Certes, la Tunisie reste un modèle de démocratie et de révolution constitutionnelle, d’autant plus qu’il s’agit du seul pays arabo-musulman qui dispose d’une Constitution garantissant des droits et libertés collectives et individuelles. “La Tunisie est un carrefour méditerranéen économique mais aussi diplomatique”, a-t-il soutenu, relevant que les Tunisiens ont toujours réussi à trouver des solutions à toutes les crises économiques mais aussi diplomatiques.

Pour lui,  la Tunisie, à la différence des autres pays, a une riche histoire constitutionnelle. “Ce fut d’ailleurs un des premiers pays de la sphère arabo-musulmane à se doter d’une constitution” confie-t-il au HuffPost Tunisie

 

Avant-gardiste, la Tunisie s’est dotée de sa première constitution en 1861 alors même qu’elle était sous le protectorat français. Quant à sa deuxième constitution remonte aux premières heures de l’indépendance. Un socle de développement qui s’inscrit dans le cadre d’une avancée politique notable permettant à la Tunisie de faire des pas de géant en matière de droits et libertés fondamentales.

“Il y a la volonté de s’inscrire dans une modernité en phase avec les valeurs universelles à savoir la démocratie, les droits de l’Homme ou l’égalité homme-femme” précise-t-il. 

De ce fait, selon Dupuy, la spécificité de la Tunisie sur la scène internationale dépend beaucoup de cette volonté de changement positif. “On aperçoit donc son caractère moderniste et réformiste, contrairement à d’autre pays qui ont mis plus de temps à l’inscrire dans leur constitution”, explique-t-il. 

À ses yeux, la constitution de 2014 a bel et bien traduit cette spécificité en prenant en compte les différentes dimensions de la Tunisie. 

Une troisième voie

“Autre particularité, la Tunisie est un petit État” lance-t-il. Pour étayer ses propos, le spécialiste explique que le pays, avec sa petite taille, est dans une logique de dépendance avec son voisinage. Une situation qui l’oblige à redoubler l’effort et à “surinvestir” dans la capacité d’agir comme étant médiateur afin de pouvoir gérer la crise.

“La question libyenne obère tellement la stabilité de la Tunisie que cette dernière se force à être plus proactive par rapport aux autres”, poursuit-il en ajoutant:  “C’est ce que j’appelle la diplomatie de la troisième voie”.

Dupuy a fait savoir que la Tunisie se trouve au coeur de la crise migratoire. “Et ce n’est pas un handicap” martèle-t-il. Pour lui, en étant dans l’axe central, la Tunisie à vocation à être plus active sur la scène internationale pour montrer sa détermination à coopérer et à créer des structures de sécurité régionale. 

Le pays adopte ainsi une vision plus vertueuse que ses voisins. ”Ça vous donne une forme de ‘crédibilité’, de confiance et de leadership”, lance-t-il.

Défense absolue des peuples opprimés

L’autre empreinte internationale de la Tunisie c’est sa capacité à défendre, sans relâche, depuis des décennies les causes justes et appeler à garantir les droits et les libertés des peuples opprimés. “Tel est le soutien absolu qui n’a jamais dévié de la cause palestinienne” a-t-il conclu. 

Le 12 mars 2019, LBH Foundation, a organisé une première conférence internationale pour discuter des différents axes de la communication politique avec des experts de renommée internationale dont Thierry Saussez, Président de l’Agence « Image et Stratégie » et ancien Conseiller de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ; Emmanuel Dupuy, Président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe; Jean-Christophe Gallien, professeur à l’Université Paris I Sorbonne; et Marc Bousquet, spécialiste en communication institutionnelle et en politique auprès de dirigeants Africains et Français.

Plusieurs thèmes ont été abordés dont “Comment définir l’empreinte internationale d’un Etat : cas de la Tunisie”, “Communication de crise” et “La communication politique à l’ère du digital”.

Cette conférence a été organisée en partenariat avec Ureputation, HuffPost Tunisie et B&K.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.