ALGÉRIE
22/11/2018 14h:52 CET

Commerce électronique : L’APOCE prépare un fichier des opérateurs fiables

Pour établir ce fichier national, l’association a lancé un appel à tous les opérateurs de commerce électronique activant en Algérie afin de se manifester.

DR

L’Association de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE), a lancé du début du mois de novembre en cours, une opération de recensement des acteurs du commerce électronique activant en Algérie. La finalité de cette enquête consiste d’abord à identifier tous les acteurs du commerce électronique sur la place, mais surtout d’établir un fichier national des opérateurs fiables du e-Commerce en Algérie.

“Nous avons reçu de nombreuses de plaintes de la part des consommateurs algériens qui se plaignent des pratiques de certaines compagnies spécialisées dans le commerce électronique. Certains plaignants affirment même avoir été victimes d’arnaques et d’escroqueries. Ces interpellations nous ont poussé à agir pour protéger le consommateurs et à contribuer à réguler ce segment d’activité qui gagne, sans cesse, de terrain en Algérie”, indique le président de l’APOCE, Dr Mustapha Zebdi.

Il ajoute : “Après réflexion, nous avons décidé de travailler pour établir un fichier national des opérateurs fiables de e-Commerce en Algérie. Les données seront publiées et mises à la disposition des consommateurs”.

Pour établir ce fichier national, l’association a lancé un appel à tous les opérateurs de commerce électronique activant en Algérie afin de se manifester.

“Nous avons demandé aux opérateurs de se manifester et de nous fournir les informations relatives à leurs activités pour qu’on puisse mener correctement notre mission”, nous a déclaré notre interlocuteur, avant de préciser que cette démarche “ne vise nullement à se substituer aux organismes étatiques chargés du contrôle de l’activité commerciale”. 

“Nous n’allons pas demander aux opérateurs de commerce électronique de justifier leur l’existence légale, la qualité de leurs produits et services, ou encore les prix pratiqués. Notre travail s’intéresse au respect des procédures de vente et des engagements pris envers les consommateurs”, explique notre source.

Le concours des usagers est aussi important dans ce projet. L’APOCE demande ainsi aux consommateurs de contribuer à l’identification et à l’évaluation des opérateurs d’e-Commerce avec lesquels ils ont eu à traiter. Un appel a été lancé sur la page Facebook de l’association pour les personnes désireuses de fournir des informations sur ce point. Un numéro vert “3311” est également mis à la disposition des consommateurs pour participer à cette opération la première du genre en Algérie.

Interrogé sur la date de la finalisation de cette opération, le président de l’APOCE nous affirme que l’équipe chargée de l’opération souhaite finaliser le fichier des acteurs fiables de commerce électronique activant en Algérie au début de janvier 2019. “Si tout fonctionne comme nous le prévoyons, nous allons pouvoir établir un fichier final dès janvier prochain. Nous travaillons à un rythme soutenu pour respecter le délais que nous nous sommes imposé”, affirme Dr. Zebdi qui note que la plupart des opérateurs de commerce électronique “ont accueilli avec satisfaction l’initiative de son association”.

“Il ne s’agit pas d’une certification légale”

Une fois, finalisé le fichier sera publié sur le site web l’APOCE rassure son président. “Les consommateurs pourront consulter le fichier des opérateurs fiables de commerce électronique sur le site web de l’association. Les opérateurs sont également autorisés à mentionner sur leurs sites ou pages Facebook qu’ils figurent sur la liste des opérateurs fiables”, souligne la même personne.

Toutefois, le président d’APOCE précise que cette liste n’est pas une certification légalement reconnue. “Il ne s’agit pas d’une certification légale. C’est liste seulement d’opérateurs crédibles”, dit-il.

En outre, il affirme que les sites web vitrine de ventes ainsi que les groupes de ventes sur le réseau social Facebook ne sont pas concernés par cette opération.

“Les plateformes numériques qui facilitent ou organisent les rencontres entre acheteurs et vendeurs ne sont pas concernés par le fichier. Seuls les opérateurs qui vendent directement aux consommateurs des biens et des services sont concernés”, explique-il. En clair, des sites web de commerce électronique comme Ouedkniss, ainsi que la plateforme numérique de vente en ligne ” Marketplace” de Facebook ne vont pas figurer sur le fichier.

A une question sur l’avis des autorités sur la démarche de son association, Zebdi dira que ces dernières ne sont pas associées à la campagne d’identification et d’évaluation des opérateurs de commerce électronique. Toutefois, il ne cache pas son souhait d’associer le ministère du Commerce à ce genre d’initiatives dans le futur.