TUNISIE
10/05/2018 18h:25 CET

Comment vivent certaines Tunisiennes leur sexualité pendant et après la grossesse?

La grossesse et l’accouchement signent-ils une trêve sexuelle?

Ridofranz via Getty Images

La grossesse et l’accouchement signent-ils une trêve sexuelle? Le sujet est entouré de tabous et de mythes: la peur de la fausse couche, d’une infection sexuellement transmissible, inconfort, baisse du désir...autant d’explications de l’abstinence lors de la grossesse et juste après l’accouchement. 

Au-delà des craintes, la réalité est plus complexe et diversifiée comme le montrent les résultats de l’enquête du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Hédi Chaker de Sfax en Tunisie, publiés dans “Tunisie médicale”, a rapporté Med.tn.

L’enquête a été menée sur un échantillon de 80 femmes tunisiennes, âgées en moyenne de 31,6 ans. Elles ont un statut socio-économique différent et plutôt moyen: 42,4% ont un niveau d’instruction secondaire, 72,7% sont des femmes au foyer, 51,5% avaient deux enfants. 48,5% avancent que leur vie sexuelle est satisfaisante. 

 

 

La sexualité pendant la grossesse

18% des femmes interrogées estiment qu’une relation sexuelle pendant la grossesse n’était pas envisageable. 30% disent que leur vie sexuelle était satisfaisante. 54.5% affirment que leurs rapport sexuels ont diminué pendant la grossesse, contre 15% pour qui la fréquence a augmenté. La baisse des relations sexuelles intervient plus généralement au cours de la grossesse et elle est justifiée par l’inconfort physique (83%), la peur de faire mal au bébé (67%), la chute du désir chez la femme (33,4%). 

 

 

La sexualité après l’accouchement 

Au cours du post-partum, c’est à dire la période qui suit l’accouchement, la reprise d’une vie sexuelle peut être plus ou moins longue. L’enquête révèle qu’elle intervient après 4 mois généralement et pouvant aller jusqu’à 1 mois à 2 ans pour les cas extrêmes. Si 16%ont exprimé leur frustration quant à la satisfaction sexuelle à la reprise, 64% ont opté pour la diminution de la fréquence des rapports sexuels par peur d’une nouvelle grossesse ou des pertes vaginales.

 Lire aussi: La vérité sur le sexe à la fin de la grossesse enfin révélée par cette mère anglaise

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.