MAROC
03/02/2019 18h:55 CET | Actualisé 03/02/2019 19h:06 CET

Comment choisir une histoire pour dormir? Les conseils de pédopsys

Des contes traditionnels aux histoires thérapeutiques, des ouvrages conseillés par des spécialistes pour aider son bout de chou à s'endormir.

evgenyatamanenko via Getty Images

PARENTS - Quel livre lire à un enfant avant son coucher? Les vacances scolaires qui approchent seront peut-être le bon moment pour commencer à instaurer une nouvelle routine du soir.

Un rituel important, même si tout le monde n’a pas nécessairement le temps d’y passer de longues heures: Valérie Roumanoff, hypnothérapeute et autrice du livre pour enfants “Le Marchand de sable va passer”, en sait quelque chose. “Le rituel de l’histoire du soir est très important, mais j’avoue moi-même avoir eu du mal à l’instaurer quotidiennement”, confie-t-elle au HuffPost.

Pas question de culpabiliser qui que ce soit: s’il faut pouvoir installer un moment, nécessaire pour un “sas” entre le temps de l’agitation et celui du sommeil, cela ne peut durer que “5 à 10 minutes”, s’accordent plusieurs spécialistes de la petite enfance. “Il va permettre d’informer le cerveau de l’enfant qu’une séparation avec les parents est imminente”, renchérit Catherine Verdier, pédopsychiatre créatrice du cabinet Psyfamille.

Un temps qui peut être très court, mais dans lequel la posture du parent sera primordial pour amener de la douceur, de la lenteur, de l’écoute, et de la fermeté. “Un rituel trop long peut devenir inquiétant pour l’enfant, mieux vaut rester sur 20, 25 minutes maximum”, continue Florence Millot, pédopsychiatre à Paris.

 

Plusieurs professionnels de la petite enfance ont donné au HuffPost leurs conseils pour choisir un ouvrage qui endormira votre petit loup à coup sûr (mais pas pour les mauvaises raisons).

“Max et les Maximonstres”

Le HuffPost

Un lecture conseillée avec enthousiasme par Florence Millot, qui ne trouve que des qualités à l’ouvrage de Maurice Sendak. Il réunit, selon elle, toutes les bonnes caractéristiques d’un livre pour enfant à lire le soir. “Il vaut mieux lire de “vrais” livres aux enfants, même un qui a une histoire qui peut paraître inquiétante, mais qui va permettre à l’inconscient de traiter des problèmes sous-jacents”.

Ici, c’est la peur des monstres qui est affrontée, et le fantasme de vivre seul, loin des obligations et des parents. “Max se rend bien compte qu’il a beau être Roi des monstres, il est seul et il s’ennuie” détaille Florence Millot. Mais le héros a vaincu ses peurs, tout comme le petit bout de chou qui devrait s’endormir paisiblement. Un livre qu’elle conseille pour les enfants de 3 à 6 ans.

Le résumé de l’éditeur: À force de faire bêtise sur bêtise dans son terrible costume de loup, Max s’est retrouvé puni et enfermé dans sa chambre. Mais pas seulement. Voilà qu’ il se retrouve aussi roi d’une armée de bêtes immondes, les Maximonstres. Max le maudit les a domptés. Ils sont griffus, dentus, poilus, vivent sur une île et ne savent rien faire que des sarabandes, des fêtes horribles où il n’y a rien à manger. Max a la nostalgie de son chez-lui, des bonnes odeurs de cuisine et de l’amour de sa mère. Que faut-il faire pour rentrer ? Peut-être commencer par le désirer...

“Le feuilleton d’Hermès”

Le HuffPost

Sur cette lignée, Florence Millot adore lire “Le Feuilleton d’Hermès” à ses petits patients, et estime que c’est un très bon livre d’histoires du soir. “En général, les enfants aiment vraiment beaucoup la mythologie, ce sont des histoires où il y a vraiment beaucoup d’action, il se passe quelque chose, estime la pédopsychiatre. La mythologie en particulier, permet d’explorer de nombreux fantasmes secrets: la jalousie entre fratries, la colère...”, énumère-t-elle, confiant que c’est souvent vers ce genre d’ouvrages que ses patients se tournent.

Des conseils à suivre pour toutes les histoires traditionnelles qui ont traversé les âges, comme Les Contes des 1001 nuits, ou autour de la mythologie égyptienne. Pour les enfants à partir de 8 ans.

Le résumé de l’éditeur: Ce livre, animé du souffle des mythes fondateurs, nous convie à une lecture vagabonde : celle par laquelle nous suivons les mille et un rebondissements d’une histoire dont notre héros est le fil conducteur. Renouant avec l’oralité des premiers récits, cette histoire peut être lue à voix haute, et partagée en famille ou en classe. Mise à la portée de tous, elle offre des réponses, souvent fabuleuses, aux questions que chaque être humain se pose. Elle se veut promesse de rencontres, d’écoute et de dialogue entre petits et grands.

“Comment faire dodo quand on a pas envie de faire dodo (...)” de Yves Hirschfeld

Le HuffPost

Un livre plus léger, dont Valérie Roumanoff a beaucoup aimé le ton humoristique, les petites astuces pour s’endormir, et les activités à faire entre parents et enfants.

Le résumé de l’éditeur: le rituel dodo pour les enfants qui ont du mal à s’endormir : une activité ludique avant de se coucher pour faciliter l’endormissement. l’enfant se calme, comprend des choses, fait un petit jeu avec la boutique à dodo, mesure son envie de dormir avec le test de la dernière page, chante une comptine et le tour est joué

“Papa!” de Philippe Corentin

DR

Encore un livre, conseillé par Florence Millot, qui traite avec humour de la peur des monstres: idéal pour les enfants qui ont du mal à s’endormir pour cette raison. L’ouvrage utilise notamment un personnage de crocodile: un procédé toujours très parlant et apprécié des enfants qui “adorent les personnages d’animaux”, estime Valérie Roumanoff.

Le résumé de l’éditeur: Dans une chambre d’enfant, dans un petit lit, se trouvent un petit garçon et une sorte de jeune saurien: alternativement, tous les deux se réveillent et appellent leur papa en invoquant la même raison: “Il y a un monstre dans mon lit!” Chacun est invité, tour à tour, à aller voir sa maman pour chasser ce vilain cauchemar. Et finalement, tous deux se rendorment, ensemble, parce que c’est la nuit et qu’ils sont fatigués. Un joli jeu entre rêve et réalité, une histoire amusante illustrée de dessins fort drôles, pour rire de ce qui fait peur: le meilleur des antidotes pour les petits (dès 3 ans)

Les contes de Grimm

Le HuffPost

Conseillé tant par Catherine Verdier que Florence Millot, cette dernière estime que ces contes répondent à “toutes les angoisses pour enfants”. Elle préfère d’ailleurs choisir une édition sans images, ce qui permettrait aux enfants de mieux développer leur monde intérieur, mais aussi d’adapter l’histoire à leur imagination, sans être nécessairement frappé par une illustration. À réserver aux plus de sept ans, tout comme ceux de Charles Perrault.

Le résumé de l’éditeur: Qui ne connaît pas les Contes de Grimm ? Cet ouvrage est l’occasion de redécouvrir, dans leur version originale et intégrale, les contes les plus célèbres des frères Grimm comme Hansel et Gretel, Cendrillon ou Blanche-Neige, mais aussi de plonger dans un univers inconnu et fascinant qui mêle le rêve, la magie et le suspense.

“Au lit dans 10 minutes”, de Peggy Rathmann

Le HuffPost

Pour ceux qui les préfèrent colorés, cette BD aborde bien la problématique du coucher, avec l’humour et la sensibilité nécessaire, selon Florence Millot.

Le résumé de l’éditeur: En 10 minutes, on a largement le temps de croquer un dernier biscuit, de vite se brosser les dents, d’enfiler son pyjama, puis de lire une histoire. Le compte à rebours commence : 10, 9, 8, 7... mais, au fur et à mesure, des dizaines de hamsters joviaux et endiablés envahissent la maison, bien décidés à jouer. Il en arrive de partout ! Que faire ? Compter sur eux pour retarder un peu le dodo !

“365 contes (...)” de Muriel Bloch

Le HuffPost

Une série d’ouvrages de Muriel Bloch, citée par Catherine Verdier, pour qui les contes restent encore la meilleure manière de distraire et d’apaiser les petits monstres. Il existe par ailleurs de nombreuses versions de ces centaines de contes.

Le résumé de l’éditeur: Voici 365 jours de contes, de randonnées, de menteries, de virelangues, de devinettes et de proverbes du monde entier. Des contes merveilleux, des contes à lire, pour rire et réfléchir. L’inoubliable petite musique des contes que les plus grands racontent aux plus petits.

Et les livres thérapeutiques?

Le HuffPost

Pour une relaxation complète, les parents peuvent aussi miser sur les ouvrages d’histoires dites “thérapeutiques”, qui proposent tant des histoires pour soulager son inconscient, que des exercices de respiration et d’intonation permettant aux petits de s’endormir plus facilement.

  • Il était une fois... 24 contes thérapeutiques de Gilles Diederichs
Le HuffPost

Et pour les touts petits ayant du mal à se calmer le soir, Valérie Roumanoff a écrit “Le Marchand de sable va passer”, recueil de 20 histoires s’appuyant sur le langage utilisé en hypnothérapie, utilisant métaphores et suggestions douces qui facilitent à coup sûr l’endormissement des petits.

“Ce qui compte ce n’est pas la compréhension mais plutôt la synchronisation de la respiration”, explique-t-elle. Le livre fournit des instructions aux parents.

Le résumé de l’éditeur: 20 histoires spécialement conçues pour aider les petits à s’endormir, en fonction de leur âge. S’appuyant sur le langage adopté en hypnothérapie, elles utilisent des métaphores et des suggestions douces, qui facilitent naturellement l’endormissement de l’enfant.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost France.