MAROC
21/07/2019 16h:26 CET | Actualisé 22/07/2019 11h:38 CET

Comment Casablanca a vécu la victoire des Fennecs (REPORTAGE)

Une victoire algérienne au coeur maghrébin.

Hanane El Arjoun

FOOTBALL - À quelques minutes du match tant attendu, ce vendredi là. Les maillots de l’Algérie se vendent partout, sur les portes des cafés, place des Nations-Unies à Casablanca, une grande inscription à la craie sur les ardoises: “Algérie-Sénégal”. Peu de tables, beaucoup de chaises, le café et le thé coulent à flot sur les terrasses, et une fumée dense cache les accros à la cigarette. Cette ferveur qui précède la finale de la CAN 2019 nous ferait croire presque qu’on est à Alger. Reportage à Casablanca où le HuffPost Maroc est allé vivre l’ambiance du match Algérie-Sénégal.

Hanane El Arjoun

Hakim et Nasser, deux jeunes algériens, assis dans le dernier rang d’un café sont venus suivre l’“inratable” match. À la main gauche, le drapeau algérien tandis que la main droite est posée sur le côté gauche de la poitrine. Les lèvres murmurent l’hymne national de l’Algérie. Coup de sifflet, le match commence.

“Nous sommes venus au Maroc avant la CAN. En vérité, on ne pensait pas qu’on allait pouvoir arriver en finale, on ne savait pas qu’on avait une équipe aussi forte. C’est pendant la CAN qu’on l’a découvert”, confie, tout content, Hakim, touriste algérien de 28 ans. “Je suis venu visiter le Maroc, un pays réputé pour sa belle nature et sa magie exceptionnelle. J’ai été à Marrakech, c’est magnifique!” lance, de son côté, son ami Nasser, 35 ans.

Hanane El Arjoun

Les dents se serrent et les yeux se rivent sur le ballon. Il n’a fallu que deux minutes de jeu pour que Baghdad Bounedjah marque le premier but des Fennecs. Explosion de joie, la victoire est presque acquise. Embrassades, accolades, Marocains et Algériens chantent “1, 2, 3 VIVA L’ALGÉRIE”. Des cris de joie qui interpellent les passants devant le café. Ils y entrent et lèvent la tête vers l’écran pour voir le score et demandent: “qui a marqué?” avant de se faire renvoyer par le serveur.  “Il y a beaucoup de monde, si on les laisse se mettre devant la télévision, il vont déranger les clients et je ne veux pas de problèmes!”, explique Abdellah, le serveur du café.

Tout au long du match, la ferveur des Marocains laissait croire qu’ils encourageaient leur propre équipe nationale. ”Ça fait plaisir de regarder ce match de l’Algérie, ici, au Maroc. On se sent comme chez nous, tout le monde nous supporte, c’est fou...” se réjouit Abdelkader, supporter algérien de 50 ans.

“Dzayer Khoutna” (“les Algériens sont nos frères”) scande Abdelali, haut et fort. Ce jeune père de famille marocain est venu regarder le match avec ses deux enfants. Pour lui, il n’y a pas de différence entre les deux pays, les deux équipes. “C’est vrai, ce n’est pas le même drapeau, mais, il n’y a pas de différence entre nous. Nous partageons presque le même dialecte, les mêmes plats, les mêmes traditions... Ce qu’on voit à la télévision, toutes ces tensions politiques, on s’en fout”, assure-t-il. 

Saâd, un autre supporter marocain, porte, lui, le maillot du footballeur international algérien Riyad Mahrez. Fier, il se prend en photo avec des supporters algériens dans un moment de complicité assez spéciale. “Ce maillot, c’est lui qui me l’a offert”, dit-il, en montrant du doigt son ami algérien à côté de lui. “Moi, Mahrez, je suis fier de lui avec ou sans la CAN, ses matchs avec le Manchester City, je ne les rate jamais”, confie-t-il.

Derrière le comptoir, Samir, le propriétaire du café, a bien l’habitude de vivre ce genre d’événement footballistique. “C’était pareil pendant la Coupe du monde 2014 quand l’Algérie a franchi la phase de poules après un match nul contre la Russie 1-1 ”, se souvient ce connaisseur. Et d’ajouter “les Marocains soutiennent généralement toutes les équipes arabes, surtout l’Algérie, ce sont nos frères”.

Hanane El Arjoun

Au coup de sifflet final, les Fennecs l’emportent pour le plus grand bonheur des Algériens et des Marocains, qui, malgré une élimination prématurée dès les huitièmes de finale contre le Bénin, ont soutenu l’équipe algérienne jusqu’au bout. Ensemble, Marocains et Algériens célèbrent alors en chœur l’union baptisée “khawa khawa” comme ils l’ont fait durant toute la CAN.

Concert de klaxons, fumigènes et drapeaux des deux pays hissés. Tout le monde est heureux pour la victoire des Fennecs. Moins de dix minutes après la fin du match, la place des Nations-Unies est déjà noire de monde. De tout âge, ils chantent et pleurent de joie. L’Algérie est championne d’Afrique, et les Marocains sont là pour le fêter. À 22h30, la célébration de la victoire ne fait que commencer...