MAROC
05/06/2019 19h:08 CET | Actualisé 06/06/2019 11h:19 CET

Comité exécutif de la CAF: La finale Espérance de Tunis-Wydad sera rejouée après la CAN

Les Tunisiens vont devoir remettre le trophée en jeu.

Anadolu Agency via Getty Images

DECISION - Après le report à deux reprises de la réunion prévue mardi, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) s’est enfin prononcé sur le scandale de la finale retour entre l’Espérance de Tunis (EST) et le Wydad de Casablanca (WAC). Le club casablancais et la Fédération royale marocaine de football (FRMF) avaient saisi à tour de rôle la CAF et dénoncé des erreurs d’arbitrage graves. 

Une source proche du dossier confiait, il y a quelques jours à notre rédaction, que la FRMF comptait demander la programmation d’une nouvelle finale en terrain neutre, voire de reconnaître d’emblée le Wydad de Casablanca champion de la compétition: “Il y a deux solutions: soit nous faire rejouer la finale sur un terrain neutre, soit nous déclarer vainqueurs de la compétition. Nous devons demander le maximum”, nous avait-elle ainsi affirmé. 

A l’issue de longues délibérations, le WAC a obtenu gain de cause et la finale sera rejouée... après la Coupe d’Afrique des nations, selon RFI. L’instance du football africain a annoncé, ce mercredi depuis Paris, que la finale africaine de la Ligue des Champions entre les deux clubs maghrébins sera rejouée en terrain neutre et la coupe et les médailles devront être restituées. Pour l’heure, aucune information sur le lieu et la date n’a été communiquée. 

Cette décision extrêmement rare intervient après un coup de gueule du club casablancais auprès de la CAF, et appuyé par la FRMF. “Suite aux événements survenus lors du match EST/WAC comptant pour la finale retour TOTAL CAF Champions League 2018/2019 et après l’arrêt du match, le président de la CAF M. Ahmad Ahmad décide de provoquer un Comité exécutif d’urgence le 4 juin pour débattre des issus réglementaires à réserver à cette rencontre”, indiquait un communiqué laconique de la CAF publié dans la nuit après le match. 

Une finale retour surréaliste 

Lors de la finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique, disputée vendredi dernier au stade olympique de Radès (banlieue de Tunis), l’arbitre de la rencontre, le Gambien Bakary Gassama, a refusé d’accorder le but égalisateur du WAC inscrit par Walid Karti à la 59ème minute pour un supposé hors-jeu sans qu’il y ait possibilité de recourir à la VAR défaillante pour en confirmer la parfaite régularité. 

Les joueurs du WAC, alors menés au score (1-0) suite à un but marqué à la 41ème minute par Youssef Belaili, refusent de poursuivre le match. Après plus d’une heure d’interruption, l’arbitre siffle finalement la fin de la rencontre et proclame l’EST vainqueur de la compétition.