MAROC
19/07/2018 16h:58 CET

Cinq personnes condamnées en Thaïlande pour avoir forcé quatre Marocaines à la prostitution

Les quatre femmes pensaient travailler comme serveuses.

SAHACHAT via Getty Images

JUSTICE - Arrêté il y a un peu moins d’un an, un Australien a été condamné à 19 ans de prison pour trafic humain en Thaïlande et avoir forcé quatre Marocaines à la prostitution. Ses quatre complices, parmi lesquels figuraient un syrien, une Marocaine et deux Thaïlandais, ont chacun écopé de 16 années de prison, rapporte le journal thaïlandais The Thaiger.

L’accusé australien Michael Pearl, était propriétaire d’une boîte de nuit à Bangkok, le Dream Disco Pub, situé à l’hôtel Zénith, particulièrement fréquenté par une clientèle issue du Moyen-Orient et d’Afrique, rapporte The Daily Mail. 

DR
Le Zenith Hotel.

The Thaiger rapporte que les quatre femmes sont arrivées d’abord à Laos, avant d’être emmenées à Bangkok en bus, où elles pensaient trouver du travail en tant que serveuses. Ces dernières ont été finalement forcées à se prostituer de 2016 à 2017, après avoir subi des violences de la part des trois complices du propriétaire du bar.

En 2017, après avoir été alertée par une association lutant contre le trafic d’êtres humains, la police thaïlandaise a procédé à une large descente de police dans la boîte de nuit, libérant les quatre victimes. Selon le Daily Mail, Michael Pearl, le propriétaire de la boîte de nuit, a été arrêté alors qu’il tentait de quitter le pays.

Si deux des victimes sont rentrées au Maroc après la série d’arrestations, deux sont restées en Thaïlande pour servir de témoins. Tous les mis en cause ont été accusés de trafic d’êtres humains, tandis que le propriétaire de la boîte de nuit a également été condamné pour avoir violé la loi appelant à la suppression de la prostitution, en ayant sollicité la présence de travailleuses du sexe.