TUNISIE
24/08/2018 12h:47 CET | Actualisé 24/08/2018 14h:14 CET

Cinq emplois en voie de disparition, selon ce macro-économiste

Les robots prendront-ils le contrôle?

AndreyPopov via Getty Images

On a souvent entendu dire que l’Homme sera un jour remplacé par les machines. Avec le temps, et les avancées technologiques, cette appréhension s’est avérée de plus en plus vraie.

Plusieurs emplois ont disparu au fil des technologies, d’autres tendent à disparaitre dans un futur proche. 

Le macro-économiste Erwann Tison, Directeur des études de l’Institut Sapiens, a listé les emplois en voie de disparition, dans un billet sur le site web de l’Institut.

Les robots prendront-ils le contrôle?

Il est important de remarquer que malgré la robotisation du travail ces dernières décennies, les Hommes travaillent toujours autant, on parle même de burn-out.

Selon David Graeber, anthropologue à la London School of Economics et militant américain, certains emplois ont été créés pour une fin inutile. Il juge que “la classe dirigeante s’est rendu compte qu’une population heureuse et productive avec du temps libre était un danger mortel”. 

Les “bullshit jobs” ont donc été créés. Des jobs inutiles, relativement sur-payés, dont la disparition n’affecterait aucunement la société. Comme par exemple ce qu’il dénomme “les contremaîtres”, surveillant des personnes travaillant déjà de façon autonome.

Pour résumer, “c’est comme si quelqu’un inventait tout un tas d’emplois inutiles pour continuer à nous faire travailler”, estime Graeber. 

Selon cette théorie controversée, l’être humain n’a pas à s’inquiéter, il y aura toujours du boulot, aussi pénible et inutile soit-il. 

Les métiers en voie de disparition

Selon Tison, ces métiers sont dépassés par les avancées technologiques et ont vu leur effectif diminuer depuis 1986. Il s’agit de:

-Manutentionnaires
-Secrétaires de bureautique et de direction
-Employés de comptabilité
-Employés de la banque et de l’assurance
-Caissiers et employés de libre-service.

“Néanmoins, si de nombreux métiers vont disparaître, d’autres, en plus grande proportion vont également émerger”, rassure Erwann Tison. Il est donc indispensable de créer l’environnement adéquat pour l’établissement de ces futurs métiers. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.