TUNISIE
26/12/2018 18h:17 CET

Cinéryf: Quand le cinéma s'invite dans les villages de Meknassy

Le festival sillonne plusieurs zones de Meknassy et les villages environnants.

Cinéryf/Facebook

Faire découvrir le 7ème art aux enfants, mais aussi aux plus grands, c’est la mission que s’est donnée l’association “Art à Maknassy” en organisant le festival Cinéryf du 19 au 27 décembre. 

Ayant débuté le projet sans aucun soutien en 2017, le festival reçoit cette l’année l’appui du Centre National du Cinéma et de l’Image (CNCI), la fondation Rosa Luxemburg Stiftung, le ciné B et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

Le festival sillonne plusieurs zones de Meknassy et les villages environnants. Plusieurs films sont projetés: “Babylone” de Alaeddine Slim (Tunisie), “Lenz” de Yosr Guesmi (Tunisie-Italie), “Un retour” de Abedellah Yahya (Tunisie), “Jiha” de Ridha Tlili (Tunisie), “Contre pouvoir” de Malek Ben Ismail (Algérie), “Fragments de rêve” de Bahia Lafkoun (Algérie),“Pastorales électriques” d’Ivan Boccara (Maroc), “Living Skin” de Ahmed Fawzi Saleh (Egypte) et “The Kid” de Charlie Chaplin (USA).

Outre la projection des films, des ateliers sont programmés autour de la citoyenneté ou encore le film documentaire. 

Des débats autours des films sont même organisés afin d’en débattre dans certains cafés de la région, afin de combler le vide culturel qui l’entoure.

Une initiative salutaire qui tend à rapprocher les citoyens les plus isolés de la culture. 

 

Dans les écoles, cette initiative semble capter les enfants, comme en témoigne les images-ci dessous: 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.