ALGÉRIE
31/03/2016 09h:47 CET | Actualisé 31/03/2016 12h:38 CET

EN: Gourcuff dément avoir démissionné mais réitère son envie de partir

Jean-Paul Pelissier / Reuters
Lorient's head coach Christian Gourcuff reacts on the pitch at half-time during his French Ligue 1 soccer match against Olympique Marseille at the Velodrome stadium in Marseille, December 17, 2011. REUTERS/Jean-Paul Pelissier (FRANCE - Tags: SPORT SOCCER)

Dans une déclaration faîte au site d'informations français, Télégramme, Christian Gourcuff, coach des Verts, a démenti avoir démissionné, réitérant toutefois son souhait de le faire.

"Oui, je veux partir, ce n'est pas nouveau", a lancé le technicien français. "Je l'ai déjà dit au président de la Fédération [Mohamed Raouraoua] au mois de novembre, mais il a refusé que je parte", a-t-il rajouté.

"Sportivement, tout se déroule parfaitement (...) Et au niveau des joueurs, de la chaleur humaine, des relations que j'ai avec eux, ce que je vis est exceptionnel. J'ai portant eu des très bons groupes à Lorient, mais là, ça dépasse tout", a-t-il déclaré. Pourtant, le coach breton a révélé avoir "redit [à ses joueurs] que ma position n'avait pas changé et que je souhaitais m'en aller".

Selon la même source, la principale raison de son souhait de démissionner est son "environnement". Il s'agit notamment la politique de la FAF et ... ses "mauvaises relations avec la presse algérienne", tout comme son prédécesseur, Vahid Halilhodzic.

A son départ, ce dernier avait effectivement "soldé ses comptes" avec la presse. Une "certaine presse, pas toute heureusement", a eu "un comportement indélicat " et n’a pas arrêté de "stigmatiser, non seulement mon travail, mais s’en est pris à ma propre personne et à ma famille, ce que je n’oublierai et ne pardonnerai jamais", avait-il déploré.

LIRE AUSSI:

Le technicien français a révélé qu'une rencontre avec Mohamed Raouraoua dans le but de trouver un accord de séparation à l'amiable est "en vue". "Je ne vais pas aller au conflit", précise-t-il.

"Maintenant quel serait l'intérêt d'une fédération de garder un sélectionneur qui souhaite s'en aller ?", s'interroge-t-il, dans une déclaration à Télégramme. "Là, l'équipe est pratiquement qualifiée, c'est bientôt la trêve estivale, c'est le moment", a estimé le technicien des Fennecs.

Les médias algériens étaient nombreux hier soir à annoncer la démission de Christian Gourcuff. Certains citaient même des sources sûres, voire des responsables à la FAF.

D'autres sites affirmaient alors que Gourcuff quittera les Verts après les deux prochaines rencontres des éliminatoires de la CAN 2017, au mois de juin prochain.

La Radio Chaîne III avait de son côté précisé que l'entraîneur de la sélection algérienne a seulement fait part de son intention à bord de l'avion du retour d'Ethiopie, sans déposer une démission officielle auprès du président de la Fédération algérienne de football (FAF).

Le français, lié à la Fédération par un contrat jusqu'à 2018, souhaite ainsi fixer les formes de son départ.

"Une grande perte"

Aissa Mandi, le défenseur polyvalent de la sélection algérienne, a estimé que le départ de Gourcuff de la barre technique des Verts serait une "grande perte" s'il venait à se confirmer.

"Nous les joueurs, nous nous sentons très bien avec Gourcuff. Son style de jeu nous convient beaucoup. Nous souhaitons vraiment qu'il reste’‘, a déclaré Mandi sur RMC. "Je ne suis pas du tout au courant du départ de Gourcuff, mais ce serait vraiment dommage s'il venait effectivement de quitter l'équipe. Nous nous trouvons très bien avec lui. C'est un entraîneur qui privilégie le jeu offensif depuis qu'il entraînait en Ligue 1 française", a encore dit Mandi.

La Fédération algérienne de football (FAF) n'a toujours pas réagi à l'information faisant état de la démission du coach français.

LIRE AUSSI: Le coach Gourcuff, priorité du club français LOSC, pense "vraiment" à partir

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.