MAROC
21/03/2019 17h:03 CET

Christchurch: Des foulards portés ce vendredi en solidarité avec la communauté musulmane néo-zélandaise

Une semaine après les attentats islamophobes dans deux mosquées de Christchurch.

Capture d'écran/Scarvesinsolidarity/Facebook

CHRISTCHURCH - Une semaine après les attentats islamophobes dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande qui ont fait 50 morts, deux événements lancés sur Facebook invitent les Néo-zélandais à se coiffer de foulards ce vendredi 22 mars en signe de solidarité avec  la communauté musulmane.

L’un des appels sur Facebook explique que ce geste permettra d’aider les femmes musulmanes à regagner confiance et ne pas craindre l’idée de porter des vêtements religieux après le terrible drame.

Au lendemain des attentats, la Première ministre néo-zélandaise avait rencontré les familles des victimes vêtue de noir et portant un voile.

France 24
Au lendemain des attentats, la Première ministre néo-zélandaise avait rencontré les familles des victimes vêtue de noir et portant un voile.

Les organisateurs de l’événement “Headscarf for harmony” expliquent qu’il n’existe aucune règle concernant le type de foulard où la manière de le porter. L’événement a été initié par une médecin, Thaya Ashna, après avoir rencontré une femme musulmane qui a partagé sa peur de porter son voile au lendemain des attaque.

Le deuxième événement, intitulé “Scarves in Solidarity”, appelle de son côté les Néo-zélandais à s’unir pour prouver aux musulmans qu’ils ne sont pas seuls. “Je me suis dit pourquoi ne pas porter un foulard vendredi, une semaine après cette tragédie, et marcher aux côtés de nos sœurs musulmanes en signe de respect et de compassion”, a déclaré Anna Thomas, organisatrice de l’événement, rapporte Newshub.

Le vendredi 15 mars 2019, 50 personnes ont été tuées dans une fusillade dans deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande. L’attaque terroriste menée par un Australien avait été diffusée en direct sur Facebook.