MAROC
04/09/2019 17h:03 CET

Chefchaouen: 470 hectares de forêt ravagés par les incendies en moins d'une semaine

Un feu qui fait rage depuis jeudi et n'est toujours pas totalement maîtrisé.

AFP via Getty Images
Photo d'illustration.

FEU - Un bilan extrêmement lourd. L’incendie qui s’était déclaré jeudi dernier dans la forêt de Achacha-Tassift, relevant de la province de Chefchaouen, a ravagé environ 470 hectares de végétation, a indiqué le directeur régional du Haut Commissariat aux eaux et forêts et de la lutte contre la désertification (HCEFLCD) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Abdelaziz Hajjaji.

Environ la moitié de la végétation détruite par le feu dans la forêt située dans le parc de Talassemtane, était composée de pins maritimes, de pins d’Alep, de genévriers et de chênes verts, tandis que l’autre moitié était sous forme d’herbes secondaires, a précisé Abdelaziz Hajjaji dans une déclaration à la MAP.

Par ailleurs, les efforts des équipes d’intervention aérienne et terrestre se poursuivent afin de circonscrire le feu, a confié le responsable, notant toutefois que la difficulté des reliefs de la région “complique l’accès des engins et des camions de pompiers à la zone d’incendie pour venir à bout des flammes”.

Un total de huit avions, dont quatre “Canadair” des Forces royales air, et quatre “Turbo Thrush” de la Gendarmerie royale ainsi qu’une dizaine d’engins et de camions-citernes ont été mobilisés pour maîtriser les flammes qui se sont répandues en raison des températures élevées, des vents et de la difficulté des reliefs, a ajouté le directeur régional du HCEFLCD.

Intervention toujours en cours

L’intervention aérienne et terrestre menée par environ 300 éléments a permis de limiter l’étendue de la surface touchée par les flammes, et les éléments de la délégation régionale du HCEFLCD et de la Protection civile, des Forces auxiliaires, des Forces armées royales, des autorités locales et des citoyens continuent de conjuguer leurs efforts afin de maîtriser le feu. 

Ainsi par ce seul incendie, le royaume a perdu l’équivalent de plus de la moitié de la superficie forestière emportée par le feu en 2018. En effet, un total de 841 hectares ont été touchés par des feux de forêts en 2018, année durant laquelle 343 incendies ont été recensés, selon un bilan fourni en avril par le Centre national de gestion des risques climatiques forestiers.