TUNISIE
28/03/2016 15h:31 CET | Actualisé 28/03/2016 15h:39 CET

Trois chanteuses juives qui font la richesse du patrimoine musical maghrébin

capture écran

Alors qu’une polémique autour de l’apport d’artistes issus de la communauté juive à la musique tunisienne le HuffPost Tunisie a fait une sélection de chanteuses de Tunisie, d’Algérie et du Maroc dont on ne se souvient que trop peu  et qui ont pourtant fait la richesse du patrimoine musical maghrébin :

-La Tunisienne Leyla Sfaz:

Née en 1874 et décédée en 1944. Elle animait des soirées et était surtout connue pour son interprétation de la célèbre chanson de la Tunisienne Saliha "Ordhouni zouz sbeyia". Il s’agit de la tante de Habiba Msika, c’est d’ailleurs à une soirée lors de laquelle Leyla Sfaz était la chanteuse vedette que Habiba Msika avait été présentée pour la première fois au public.

-L’Algérienne Alice Fitoussi:

Née en 1916 et décédée en 1998. Elle a sorti son premier disque à l’âge de 13 ans. Elle était la seule chanteuse de confession juive à chanter du Madih (chant louant le prophète). "Ouine enbetou" est une de ses chansons les plus connues.

-La Marocaine Zohra El Fessia:

Née en 1905 et décédée en 1994. Elle avait sa propre troupe, dans les années 40. Elle était devenue une vedette reconnue au Maroc mais aussi en Algérie. Repartie vivre en Israël, elle avait continué à chanter pour la communauté de juifs marocains qui y étaient installée.

Galerie photo Trois chanteuses juives qui font la richesse du patrimoine musical maghrébin Voyez les images
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.