MAROC
30/10/2018 17h:02 CET | Actualisé 30/10/2018 17h:35 CET

Championne de l'Arab Reading Challenge, cette petite fille de Taounate a ému la toile

Du haut de ses 9 ans, elle a aussi ému le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum.

Facebook/@arabreading

CULTURE - Depuis quelques heures, la vidéo de l’enfant recevant son prix est devenue virale. Élue championne lors de la finale de l’édition 2018 du “défi de la lecture arabe” qui s’est tenue ce mardi 30 octobre à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis, la petite Meryem Amjoune a ému l’audience, y compris le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, qui n’a pas hésité à prendre la petite fille dans ses bras. Le cheikh sèche même les larmes de la fillette avec sa ghutra, le traditionnel foulard émirati, sous le regard attendri du public. 

Facebook/ @arabreading

Âgée de 9 ans et originaire de Taounate, la petite Meryem Amjoune remporte ainsi le prix du concours international “Arab Reading Challenge”, initié par le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum. Plus jeune lauréate du concours cette année, elle se démarque des 16 finalistes représentant les gagnants de leurs pays respectifs et qui se sont distingués parmi plus de 10 millions de participants venant de 44 pays.

La fillette représentait le Maroc après s’être vue attribuer le titre national en avril dernier du “Arab Reading Challenge”, considéré comme le plus grand projet de connaissance dans le monde arabe. Pour y participer, Meryem a dû lire et résumer plus de 50 ouvrages au cours de l’année scolaire passée.

Petite d’âge mais grande d’esprit... elle a persévéré et elle y est arrivée... Elle a lu et ses lectures ont permis de la courinner du titre de championne “défi de la lecture arabe 2018”... Félicitations à la fille du #Maroc Meryem Amjoune.

Le prix qui lui a été remis des mains du Vice-président des Émirats arabes unis et de l’émir de Dubaï, permet à la fillette de bénéficier d’une enveloppe de 500.000 dirhams émiratis (soit environ 1.300.000 DH), dont deux tiers seront destinées à ses futures études universitaires. Le tiers restant sera reversé à sa famille en guise d’encouragement. Une belle récompense pour cette fille d’instituteur, déjà promise à un bel avenir.

Du haut de ses 9 ans, la petite fille, qui étudie actuellement en 4ème année du primaire, à répondu aux questions de la presse avec une aisance impressionnante, dès la fin de la cérémonie. “Ma joie est indescriptible. Cette initiative fait grandir notre envie de savoir et notre amour pour la lecture”, déclare la fillette.

Habillée d’un caftan et coiffée d’une petite tiare, l’enfant a souligné l’importance de la lecture comme “phare de la société” et conseille à tous les enfants arabes de lire un maximum de livres. 

Après la jeune palestinienne Afaf Raed, c’est le Maroc qui est à l’honneur grâce à la petite Meryem. Le concours lancé en 2015 vise à instaurer une culture de la lecture chez la nouvelle génération arabe et vise à souligner l’importance de la connaissance pour façonner l’avenir de chaque candidat mais aussi celui de leurs communautés et de leurs pays. 

DR