MAROC
20/05/2019 17h:44 CET

Championnat du monde de taekwondo: Un entraîneur chinois veut "bannir à vie" un arbitre marocain

Il a disqualifié une championne chinoise, qui s'est effondrée en pleurs.

Martin Rickett - PA Images via Getty Images

SPORT - Un entraîneur chinois veut “bannir à vie” un arbitre marocain pour avoir disqualifié la championne olympique chinoise Zheng Shuyin, 25 ans, lors des championnats du monde de taekwondo.

Alors qu’elle dominait au début du combat la Britannique Bianca Walkden, la taekwondoïste chinoise a commis dix fautes pendant la finale des poids lourds (+73 kg) organisée vendredi 17 mai à Manchester, entraînant sa disqualification par l’arbitre Tarik Benradi.

L’entraîneur de la jeune femme, Guan Jianmin, a qualifié la décision arbitrale de “vraiment sale”. Il a également porté l’affaire devant la Fédération mondiale de taekwondo, espérant qu’elle leur “rendra justice”. “Nous avons fait deux demandes. Premièrement, la décision devrait être annulée. Deuxièmement, l’arbitre devrait être banni à vie”, a-t-il déclaré à l’agence de presse chinoise Xinhua

Selon Guan Jianmin, qui est aussi président de la Fédération chinoise de taekwondo, celle-ci n’est pas seulement en colère contre le comportement de l’entraîneur. “Ce n’est pas simplement une erreur car tout le monde fait des erreurs. Sa décision est destructive pour l’environnement concurrentiel juste et équitable du taekwondo. C’est le plus gros problème.”

Lors de la remise des médailles, Zheng Shuyin s’est effondrée en larmes sur le podium et sa rivale a été huée. Gary Hall, directeur de la performance de l’équipe britannique, a accusé l’athlète chinoise d’avoir “manqué de respect” après avoir pleuré, selon les médias britanniques.

À la suite de la compétition, de nombreux internautes chinois et étrangers ont contesté à la fois les signalements de fautes par l’arbitre et le style de combat agressif de Walkden qui ont, selon eux, forcé Zheng à ne pas suivre le règlement et à enfreindre les règles du sport à plusieurs reprises, rapporte le média chinois Sixth Tone.

Bianca Walkden, 27 ans, a remporté son titre de championne du monde pour la troisième fois consécutive. Elle a déclaré à la BBC que “ce n’était pas agréable” d’être huée. “Mais je n’ai jamais abandonné et j’allais mourir en luttant pour la victoire, ce qui, à mon avis, s’est vu”, a-t-elle ajouté. “J’ai fait ce que je devais faire et je suis maintenant trois fois championne du monde, ce qu’ils ne peuvent pas m’enlever.”

Le Marocain Tarik Benradi avait été désigné, en 2015, meilleur arbitre de taekwondo au monde par la Fédération mondiale de taekwondo.