MAROC
14/10/2018 12h:36 CET | Actualisé 14/10/2018 12h:45 CET

Chambre des conseillers: Le parti de l'Istiqlal se retire de la course au perchoir

La voie est libre pour le PAM et Hakim Benchamach, candidat à sa propre succession.

istiqlal.info

POLITIQUE - Fin de suspense. Alors que le parti de la justice et du développement (PJD) annonçait ce vendredi que la majorité ne présentera pas de candidat à la présidence de la Chambre des conseillers, le parti de l’Istiqlal (PI) annonce dans un communiqué la décision, à l’unanimité, de son comité exécutif de ne pas présenter non plus de candidat.

Pour éclairer sa décision, le PI souligne notamment dans son communiqué une concurrence électorale pour la présidence de la Chambre des conseillers qui fait défaut, “en l’absence de candidat de la majorité et de pluralisme réel fondé sur des programmes et des attentes claires entre la majorité et l’opposition”, et réaffirme l’appartenance des membres de son parti à l’opposition. 

La voie est donc libre pour le parti authenticité et modernité (PAM) en la personne de Hakim Benchamach, qui avait annoncé le 9 octobre dernier sa volonté de se porter officiellement candidat pour présider la structure législative. Il avait remporté la présidence de la chambre des conseillers en octobre 2015devançant d’une voix seulement son adversaire istiqlalien, Adbessamad Kayouh.