ALGÉRIE
17/03/2016 14h:01 CET | Actualisé 17/03/2016 14h:35 CET

Chakib Khelil est rentré en Algérie

DR

L'ancien ministre de l'Energie et des mines, Chakib Khelil est rentré ce jeudi 17 mars 2016 en Algérie via la France, a indiqué aujourd'hui la chaîne de télévision, proche du pouvoir, Ennahar TV.

Chakib Khelil est rentré après avoir reçu des assurances de l'absence de poursuites judiciaires à son encontre. Son nom a effectivement été cité dans le scandale de corruption de l'affaire Sonatrach II.

Selon Ennahar, le retour de Chakib Khelil après plusieurs années d'absence intervient après qu'il ait été blanchi des accusations de corruption qui lui ont été imputées.

"Les contre-enquêtes ordonnées par le président Abdelaziz Bouteflika n'ont pas permis de confirmer son implication dans les affaires de corruption qui ont touché le secteur de l'énergie" écrit Ennahar.

L'ancien ministre a été "accusé de manière injuste par des officiers du DRS" qui ont établi des "rapports mensongers" sur son implication dans des affaires de corruption notamment au sein du groupe Sonatrach.

Chakib Khelil a fait l'objet d'une "campagne de dénigrement organisée qui l'a ciblée et a ciblé le président Bouteflika personnellement" ajoute Ennahar qui affirme que l'ancien ministre a quitté le pays "contraint" après que la "campagne de harcèlement et de dénigrement a atteint des sommets avec notamment la saisie de ses biens, dont un appartement à la cité Chaabani à Hydra".

Depuis plusieurs jours, le secrétaire général du FLN, Amar Saadani, mène une campagne appelant à la "réhabilitation" de l'ancien ministre de l'énergie. Proche du cercle présidentiel, Amar Saadani a accusé le DRS, sous la direction du général Mohamed Médiene, d'avoir fabriqué des dossiers contre l'ancien ministre.

LIRE AUSSI: Chakib Khelil, le fuyard bien tranquille!

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.