MAROC
20/09/2018 16h:23 CET

Chada FM continuera à diffuser les chansons de Saad Lamjarred

En attendant la décision finale de la justice française.

FETHI BELAID via Getty Images

POLÉMIQUE - Les hits de Saad Lamjarred seront toujours diffusés sur les ondes de Chada FM. Selon le responsable de l’antenne Imad Kotbi, la radio continuera à programmer les tubes du chanteur placé mardi 18 septembre en détention provisoire pour une nouvelle affaire de viol “en attendant la décision finale de la justice française”, confie ce jeudi l’animateur au HuffPost Maroc. “Après cela, nous déciderons si nous les diffuserons ou non”.

Dans un communiqué publié ce même jour, Chada FM indique avoir pris cette décision “suite aux messages reçus par la radio à travers les réseaux sociaux”. 

“Nous ne comptons pas exclure les productions musicales de l’artiste marocain de la grille de programmation de la station tant que l’affaire n’est pas encore clarifiée et que la justice française ne s’est pas prononcée, et partant du principe que l’accusé est innocent tant qu’il n’a pas été condamné”, précise Chada FM, ajoutant qu’elle “encourage l’art et la musique marocaine surtout dans le cas où cela concerne la jeune génération montante”.

Dans les commentaires publiés sous le communiqué sur Facebook, également diffusés par les animateurs de la radio, la plupart des internautes applaudissent cette décision. “Merci pour l’explication et je suis avec vous dans cette décision”, écrit un internaute. “Bonne décision prise a tête reposée et avec méditation”, renchérit un autre.

Cette annonce intervient deux jours après le lancement du mouvement #Masktach (“je ne me tairai plus”) sur les réseaux sociaux, à travers lequel de nombreux internautes demandent l’arrêt de la diffusion des chansons de Saad Lamjarred sur les ondes des radios marocaines, qui participent selon eux à la “culture du viol” en passant les tubes du chanteur accusé à plusieurs reprises d’agressions sexuelles.

Si Radio 2M a déjà retiré de sa programmation les chansons de la star de la pop depuis plusieurs mois, Hit Radio a quant à elle décidé de le faire de manière temporaire suite au tollé soulevé sur les réseaux sociaux. Contactés par le HuffPost Maroc pour connaître leur position sur la question, les directeurs des radios MFM et Aswat n’ont pas encore répondu à nos questions.