MAROC
17/06/2019 10h:39 CET

Ceuta: Une bagarre entre migrants marocains conduit à 40 interpellations

Ce week-end, le port de l’enclave espagnole du Maroc, Ceuta, a été le théâtre de tensions entre migrants, tous Marocains.

Thierry Monasse via Getty Images
La frontière entre l'enclave espagnole Ceuta et le Maroc/ 

MIGRATION - Ce week-end, le port de Ceuta, enclave espagnole du nord du Maroc, a été le théâtre de tensions entre migrants, tous Marocains. Ce 17 juin, 40 d’entre eux ont été interpellés après une “bataille acharnée”, rapporte l’agence de presse espagnole EFE.  

Ils étaient une soixantaine à occuper le port de la ville pour en découdre, alors qu’un seul policier se trouvait sur place, raconte El Faro de Ceuta. “Les membres marocains du deuxième groupe attendaient ceux qui venaient des régions du sud et qui étaient accusés d’agression et de vol”, ajoute le journal local. Jets de pierres, destruction de véhicules, incendie de conteneurs. Le combat n’en est pas venu seulement aux mains, et un ouvrier du port a été blessé à la main. “La situation des travailleurs portuaires est réduite à un mot: peur”, ajoute El Faro de Ceuta

Très tôt ce matin, la Guardia Civil a été déployée dans le port pour mettre fin à ces tensions. Elle était accompagnée “des groupes de réserve et de sécurité (GRS) et même du service maritime afin de contenir les immigrés ayant pris part à la confrontation”, précise EFE.

36 personnes ont été interpellées et 4 autres, identifiées comme celles qui auraient jeté les pierres et mis le feu aux conteneurs, ont été arrêtées. “Toutes les personnes interceptées seront progressivement remises à la police nationale, de sorte que, en application de la loi sur l’immigration, elles soient expulsées, sauf en cas de détention pour le compte de détenus ayant commis des crimes qui seront traduits devant les tribunaux”, indique El Faro de Ceuta.