MAROC
19/06/2019 16h:41 CET

Ceuta: un porteur marocain sexagénaire décède d'une crise cardiaque

Originaire de Fnideq, il a été victime d’une crise cardiaque alors qu’il patientait dans la file d’attente.

JORGE GUERRERO via Getty Images

DRAME - C’est à la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta qu’un sexagénaire marocain a perdu la vie. Transportant des marchandises de contrebande, l’homme originaire de Fnideq a été victime d’une crise cardiaque alors qu’il était patientait dans la file d’attente. 

Le décès de la victime de 69 ans aurait presque pu passer inaperçu, si un agent marocain n’avait pas remarqué que l’homme n’avançait pas dans la file d’attente au sein de laquelle il patientait, rapporte la presse locale, avant d’être transportée à la morgue de l’hôpital Hassan II à Fnideq précise Hespress. Le site arabophone souligne qu’une enquête a été ouverte par les autorités pour déterminer les circonstances dans lesquelles l’homme a rendu l’âme. La victime, malgré son état de santé précaire et son âge, pratiquait cette activité pour gagner sa vie.

Rappelons qu’en août 2017, deux “femmes mulets” avaient trouvé la mort à Ceuta. Elles avaient été prises dans une bousculade, à la frontière à la frontière hispano-marocaine. Quatre mois auparavant, cinq femmes avaient été blessées dans une autre bousculade, au même endroit.

Chaque jour, des milliers de personnes traversent le poste-frontière de Tarajal pour vendre leur marchandise au Maroc et subvenir à leurs besoins. Souvent, elles transportent jusqu’à 70 kilos et font plusieurs aller-retour dans la journée. Le poids de leurs marchandises a été limité à 20 kg après la réouverture le 13 mars 2017 dernier du poste-frontière Tarajal II.