MAROC
08/03/2019 09h:56 CET

Ceuta: Nouveaux affrontements entre migrants marocains et algériens

18 Marocains ont été arrêtés.

Juan Medina / Reuters
Ces tensions sont le résultat d’une guerre de clans pour contrôler le territoire et obtenir les meilleures postes pour leur fuite prévue vers la Péninsule.

MIGRATION - Ce 7 mars, dans l’après-midi, une nouvelle bagarre impliquant migrants algériens et migrants marocains a éclaté dans le port de l’enclave espagnole au nord du Maroc, Ceuta. 18 Marocains ont été arrêtés, rapporte le journal local El Faro de Ceuta, qui partage des photos de ces affrontements. 

“La police du quai et les gardes civils qui se trouvaient dans la zone ne pouvaient pas s’occuper des dizaines de Marocains d’un côté et des Algériens de l’autre qui jetaient des pierres, certains depuis le pied du port et d’autres des digues”, rapporte le journal qui assure que c’est l’un des épisodes d’affrontement les plus graves dans le contexte de tensions entre les deux clans. Après intervention de la Benemérita, une force de police à statut militaire, les migrants ont quitté le port “en chantant et en protestant”. Parmi eux, 18 Marocains adultes ont été identifiés. Tous vont être expulsés.

Cette bagarre éclate quelques jours seulement après un épisode similaire qui avait fait un blessé. D’après le journal local, ces tensions sont le résultat d’une guerre de clans pour “contrôler le territoire et obtenir les meilleures postes pour leur fuite prévue vers la Péninsule”. ”Le président de l’autorité portuaire, Juan Manuel Doncel, a demandé plusieurs heures après les incidents une réunion urgente avec le délégué du gouvernement, Salvadora Mateos. La réunion aura lieu ce vendredi à 10h30 dans la délégation gouvernementale, la ‘communauté portuaire étant submergée’, concède l’Autorité après un après-midi ‘insupportable’”, conclut El Faro de Ceuta.