MAROC
29/04/2019 15h:51 CET

Ceuta et Melilla parmi les régions de l'UE les plus touchées par le chômage

Les enclaves espagnoles du Maroc font partie du top 5 des régions au taux de chômage le plus élevé de l'Union européenne.

MaestroBooks via Getty Images
Melilla enregistre le taux de chômage le plus élevé pour les jeunes de 15 à 24 ans.

EMPLOI - Comme chaque année, Eurostat -la direction générale de la Commission européenne chargée de l’information statistique à l’échelle communautaire- dévoile le taux de chômage dans l’Union européenne. En 2018, les deux enclaves espagnoles situées au nord du Maroc, Ceuta et Melilla, figuraient parmi les régions européennes les plus touchées par le chômage.

“Plus de 80% des régions que compte l’Union européenne (UE) ont vu leur taux de chômage des personnes âgées de 15 à 74 ans diminuer en 2018 par rapport à 2017. Environ 60% ont enregistré un recul d’au moins 0,5 point de pourcentage. Toutefois, les taux de chômage régionaux sont toujours marqués par de fortes disparités entre régions de l’UE”, souligne Eurostat

Le République Tchèque occupe les deux premières places du podium dans le taux de chômage total le plus faible de l’Union européenne pour les personnes âgées de 15 à 74 ans (Prague à 1,3% et Sud-Ouest à 1,5%). Elle creuse ainsi un écart de plus de 20% avec les région qui enregistrent le taux de chômage le plus élevé. Parmi elles, Ceuta, qui arrive à la deuxième place avec 29% de chômage. Juste après, on retrouve Mayotte (35,1%), l’archipel français. Melilla (25,8%) arrive en quatrième position, derrière la Macédoine occidentale. 

Eurostat

Melilla, région la plus touchée par le chômage des jeunes

La ville autonome du nord du Maroc, Melilla, remonte dans le classement pour le taux de chômage chez les jeunes de 15 à 24 ans. Alors qu’en 2018, le taux de chômage des jeunes établis en Union européenne atteignait en moyenne 15,2%, à Melilla, il est allé jusqu’à 66,1%. Elle est suivie par Ceuta, qui garde sa deuxième position dans le classement (62,4%) et la Macédoine occidentale (62%).

“Dans plus de 80% des régions de l’UE, le taux de chômage des jeunes était au moins le double du taux de chômage total”, souligne Eurostat. Mais, une nouvelle fois, “les disparités sont marquées” entre les régions. Le taux de chômage a atteint seulement 4% chez les jeunes de Haute-Bavière et 4,1% dans la région Sud-Ouest de République Tchèque.

Eurostat