MAROC
23/04/2019 16h:32 CET

Ceuta: Après une descente de la police, 20 migrants marocains vont être expulsés

Au total, 38 migrants marocains ont été interceptés.

Juan Medina / Reuters
La descente de police s'est déroulée dans le port de Ceuta et ses environs. 

MIGRATION - Ce 23 avril, la police nationale espagnole a fait une descente dans le port de Ceuta, l’enclave espagnole du Maroc et ses environs. Les forces de l’ordre se sont concentrées sur les jetées et la zone passagère du port, où la majorité des migrants guettent une chance de rejoindre le continent européen. 38 migrants, tous Marocains, ont ainsi été interceptés, rapporte le journal local El Faro de Ceuta. Tous se cachaient derrière les blocs de béton destinés à casser les vagues et dans des véhicules abandonnés. 

“18 sont des mineurs et cinq non identifiés, comme l’a expliqué le quartier général supérieur dans un communiqué de presse”, ajoute le média. Les 20 adultes vont être expulsés au Maroc. Les mineurs, eux, vont être envoyés au centre pour mineurs La Esperanza, d’où ”13 d’entre eux s’étaient échappés au cours des derniers jours”.

D’ici quelques temps, ces migrants mineurs n’auront peut-être plus la possibilité d’être renvoyés dans le centre. À la fin du mois de février, l’Assemblée de Ceuta approuvait la modification de la loi concernant le refoulement de tous les mineurs étrangers non accompagnés qui migraient pour des raisons économiques dans les deux enclaves espagnoles du Maroc. Le gouvernement de Ceuta espère qu’ils soient désormais renvoyés dans leur pays ou dans le pays de transit, dans un délai maximum de trois mois après leur arrivée sur le territoire espagnol. Parallèlement, le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, annonçait que le pays européen et le Maroc travaillaient à des mesures de rapatriement des mineurs étrangers non accompagnés (MENA) marocains arrivant sur le territoire espagnol.