MAROC
05/01/2019 10h:33 CET

Cette toile de Jean-Michel Basquiat cache des choses

Une conservatrice new-yorkaise a découvert des flèches invisibles à l'œil nu sur une peinture phare du peintre contemporain.

ASSOCIATED PRESS
Jean-Michel Basquiat, l'un des génies de l'art contemporain n'a pas fini de nous surprendre.

ART - Tout partait d’une simple demande. Emily Macdonald-Korth, une conservatrice d’oeuvres d’art new-yorkaise, cherchait à déterminer si la peinture de Jean-Michel Basquiat “Untitled (1981)” avait bien été réalisée en 1981. Cette demande avait été formulée par un client qui venait d’acquérir l’oeuvre du célèbre peintre contemporain.

Après une analyse complète sous toutes ses formes, la jeune femme a fait une découverte grâce à sa lampe à UV, principalement utilisée pour chercher les dessins et peintures cachés dans les toiles des grands maîtres. Elle a alors découvert que l’artiste avait réalisé des flèches à l’encre invisible.

“J’ai commencé à regarder de plus près et j’ai découvert ces flèches”, a indiqué Emily Macdonald-Korth au site artnet News. Pensant qu’elle rêvait, la jeune femme a éteint sa lampe avant de la rallumer pour confirmer ce qu’elle venait de découvrir. Et les dessins étaient bien présents: deux flèches situées à différents endroits de la peinture.

Ces flèches rappellent celles présentes dans une autre peinture de l’artiste réalisée la même année, “Poison Oasis”. “L’endroit où se trouve une de ces flèches est identique à celui dans la peinture ‘Poison Oasis’, sauf le sens de la flèche qui change”, analyse la conservatrice.

D’autres éléments cachés

Ce n’est pas la première fois que l’on découvre des éléments cachés dans les œuvres d’un des peintres contemporains les plus importants des années 80.

En 2012, la célèbre maison de vente aux enchères britannique, Sotheby’s London, avait découvert une signature du peintre à l’encre invisible dans son tableau “Orange Sports Figure”, réalisé en 1982.

La question est donc maintenant de savoir si Basquiat a fait cela pour permettre une deuxième lecture de ses œuvres ou s’il considérait ces éléments nécessaires à la finalisation de ses tableaux. “Nous sommes face à un secret dans cette peinture de l’artiste américain”, assure Emily Macdonald-Korth.

La conservatrice soupçonne l’existence d’autres dessins de ce type. Elle invite tous les propriétaires de toiles du génie de l’art contemporain à acheter une lampe à UV pour vérifier si leurs peintures ne contiennent pas des éléments cachés.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.