MAROC
26/12/2018 11h:21 CET

Cette série de la photographe Chaimae Chekkar bouscule les codes et la signification de la masculinité

Objectif: interroger le véritable sens du genre.

Chaimae Chekkar/Facebook
Sa série a été présenté à Rabat, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

ART- Le rose pour les filles, le bleu pour les garçons. Les formes pour la femme, les muscles pour les hommes. Les clichés ont la vie dure mais, à travers ses photos, Chaimae Chekkar propose une autre vision du genre. La photographe marocaine autodidacte, dont le travail a été remarqué récemment par l’aaatelier, était l’une des artistes à avoir participé au projet “Art et masculinité”, mené par l’association Maroc Volontaires

Pour répondre au thème, Chaimae Chekkar a créé une série de photos, intitulée ”انت”. Composée de 11 clichés, elle aborde les thèmes de la vie: la création, la liberté, l’égalité, le cadeau, la décision, la peur, la faiblesse ou encore la mort. “Les photos racontent le cycle de vie de l’humanité, et ce, depuis la création jusqu’à la mort, en passant par différentes étapes importantes de la vie comme le mariage, l’éducation, le désir... dans le but d’y établir un équilibre social, en introduisant une égalité sur cette thématique”, souligne au HuffPost Maroc Chaimae Chekkar.

Casser les codes de la masculinité

On a représenté ce thème en assemblant les deux couleurs issues du stéréotype, c’est à dire, le fait que le rose représente la femme, et le bleu l’homme. Nous les avons utilisées d’une façon qui contredit ce stéréotype. ”انت” (ANTA/ANTI) est l’Homme en général, sans aucune classification de genres”, explique l’artiste. Les rôles sont inversés ou réunis. L’Homme et la masculinité ne se définissent plus par ses clichés. Et, du même coup, la féminité, elle aussi, est présentée dans un nouveau genre.

  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar
  • Huffpost MG
  • Chaimae Chekkar
  • Chaimae Chekkar

“Au Maroc, les gens sont très attachés à leur culture qui est plus ou moins marquée par une fermeture d’esprit. Dans ce contexte, la société marocaine est une société masculine. C’est ce qui nous a donné l’inspiration pour traiter ce sujet, et qui nous a poussés à en faire part aux gens”, précise Chaimae Chekkar. 

La série ”انت” sera prochainement présentée aux Marocains, à travers une tournée nationale. Ce ne sera pas une première pour la photographe, qui a déjà participé à plusieurs expositions nationales et internationales.

En attendant la tournée, Chaimae Chekkar assure qu’elle continuera “certainement” à travailler sur le thème de l’égalité des genres. Tout en gardant sa ligne de conduite. “Photographier, c’est un instant de méditation pour moi, c’est le meilleur moyen pour m’exprimer et transmettre mes messages. C’est une vraie liberté, une vraie relation d’amour avec le monde des arts, rempli de sensations et d’émotions qui nous échappent à l’œil nu”. 

Pendant un an, l’association Maroc Volontaires a mis en place un programme de formation sur les masculinités et l’égalité de genre au Maroc: “Art et masculinité”. Durant toute l’année 2018, des ateliers de recherche et des résidences artistiques ont été proposés à divers artistes, jusqu’à la clôture du programme le 24 novembre dernier à Rabat, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. “Ce projet a été soutenu par l’ONU Femmes, en partenariat avec l’association Quartiers du monde”, souligne Hatim Jarir, coordinateur général de l’association Maroc Volontaires.