TUNISIE
27/12/2018 14h:18 CET

Cette photo prise avec une canette de soda montre le parcours du Soleil

C'est avec une simple canette percée d'un petit trou que cet astronome a pris ce cliché incroyable, capturé pendant 8 mois.

ESPACE - Pour prendre une belle photo, il faut une bonne idée et un bon cadrage, le matériel n’est que secondaire. Cet improbable cliché pris par l’astronome Juan Carlos Munoz en est la preuve. Il a été capturé avec l’appareil photo le plus simple du monde, pendant huit mois, et montre le parcours du Soleil dans le ciel.

Le scientifique, qui travaille pour l’ESO (Observatoire européen austral) est plutôt habitué aux photos de l’espace vu de la Terre. Il a pris cette photo au niveau de l’Observatoire du Cerro Paranal, dans le désert d’Atacama au Chili. Il l’a publiée sur Twitter ce lundi 24 décembre, puis a expliqué en détail ce que l’on peut observer sur cet étrange cliché et la manière dont celui-ci a été pris, avec un appareil photo un peu étrange: une simple canette de soda recyclée.

On appelle cela un sténopé (pinhole camera), soit une boîte dont la face est percée d’un minuscule trou. A travers passe un tout petit peu de lumière et sur la face opposée se dessine, inversée, une image de ce qui se trouve face au trou.

Plus le trou est petit, plus il faut du temps pour que l’image reproduite s’imprime sur la face opposée (souvent faite de papier photo). Ici, Juan Carlos Munoz a laissé la canette accrochée pendant 8 mois. Il en a placé plusieurs autour de l’Observatoire du Cerro Paranal.

Mais que voit-on vraiment sur cette image? L’astronome donne quelques explications. Les bâtiments visibles sont les différents télescopes du Très grand télescope de l’ESO. La grande tour permet de corriger le flou des étoiles dû à l’atmosphère terrestre capté par les télescopes.

Quand cet appareil photo bien spécial a été placé, le 17 avril, le Soleil était à l’endroit noté par le cercle jaune, précise Juan Carlos Munoz:

Ensuite, c’est assez logique. Quand la Terre tourne sur elle-même, le Soleil se déplace d’est en ouest. L’appareil photo était pointé vers l’ouest, les travers que l’ont voit représentent le parcours du Soleil “environ depuis midi jusqu’au coucher de soleil”, explique l’astronome.

Sauf que la Terre tourne également autour de son étoile. Ainsi, plus le temps passe, plus “le Soleil se couche au nord, décrivant des arcs de plus en plus courts”. Le dernier arc à droite de la photo représente le chemin parcouru par le Soleil le 21 juin, le solstice... d’hiver, car l’observatoire se trouve dans l’hémisphère sud. C’est le moment de l’année où le jour est le plus court.

Ensuite, le Soleil a repris sa course, mais dans l’autre sens. La marque la plus à gauche montre le passage du Soleil le 21 décembre, solstice d’été dans l’hémisphère Sud et jour le plus long de l’année.

Logiquement, les arcs les plus lumineux représentent les endroits où le Soleil est passé deux fois. Mais à quoi correspondent les bandes noires au milieu de ces rais de lumière? Aux jours nuageux, tout simplement. “Mais nous n’en avons pas beaucoup ici, à Cerro Paranal”, rappelle Juan Carlos Munoz.

Ce n’est pas la première fois que l’astronome publie des photos improbables sur Twitter. En juin, il avait notamment mis en ligne une photo à couper le souffle de la Voie lactée vue à travers une boule de cristal. A l’époque, il expliquait avoir “d’autres idées folles pour de futures images” et voulait “mettre en avant les télescopes et les instruments de l’observatoire”. Il n’y a plus qu’à attendre la suite.

Cette photo prise avec une canette de soda montre le parcours du

JUAN CARLOS MUÑOZ-MATEOSLa Voie lactée dans une boule de cristal

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.