TUNISIE
15/08/2019 17h:31 CET

Cette pétition pour changer l'adresse de la Trump Tower en "725 avenue Obama" explose

Près de 300.000 personnes ont signé le texte qui compte demander au maire de New York de renommer une section de la célèbre "Cinquième Avenue".

LewisTsePuiLung via Getty Images
Si la pétition est approuvée par le conseil municipal de New York, la Trump Tower pourrait être domicilée au 725, avenue Obama. 

ÉTATS-UNIS - Un canular bientôt réalité? Depuis quelques jours, une pétition fait fureur aux États-Unis. Elle propose de demander à la ville de New York de renommer une section de sa célèbre Cinquième Avenue (5th Avenue, en anglais) pour honorer un ancien président du pays: Barack Obama

“La ville de Los Angeles a récemment rendu hommage à l’ex-président en renommant pour lui une partie de l’autoroute 134, près du centre-ville”, écrit la créatrice du texte Elizabeth Rowin sur le site “Move On”, qui héberge la pétition en ligne. “Nous demandons au maire de New York et au conseil municipal d’en faire de même en rebaptisant un morceau de la Cinquième Avenue en son nom.” 

Elle défend la légitimité de sa demande en invoquant “les nombreux succès” de l’ancien chef de l’État américain, parmi lesquels “le sauvetage de la Grande récession, ses deux mandats sans aucun scandale au sein de son équipe, l’assassinat d’Oussama Ben Laden qui avait orchestré les attentats du 11-Septembre et donc la mort de plus de 3000 New-Yorkais”. 

Direction le bureau du maire Bill de Blasio

La section de la 5e Avenue qu’elle souhaite voir renommée est contenue entre les 56e et 57e rues, une zone tout sauf ordinaire. En effet, c’est là que se trouve la Trump Tower de New York, cet immeuble possédé par l’actuel locataire de la Maison Blanche, Donald Trump, qui y a aussi sa résidence principale et de nombreux bureaux. 

Et l’idée plaît beaucoup, semble-t-il, puisqu’à l’heure où ces lignes sont écrites un peu plus de 280.000 personnes ont déjà approuvé le texte. La pétition doit être envoyée au maire de la ville Bill de Blasio quand les 300.000 signatures sont atteintes.

Pourtant, ce n’était au départ censé être qu’une blague. Elizabeth Rowin explique ainsi avoir lancé la pétition après avoir lu une blague évoquant cette possibilité de renommer l’adresse de la Trump Tower sur les réseaux sociaux. “Je me suis dit que c’était une super idée et que probablement personne ne ferait quoi que ce soit pour que ça arrive. Alors je l’ai fait”, a-t-elle raconté à CBS. 

 Après des débuts timides en janvier et quelques articles de presse en début d’année, la pétition vit actuellement un regain de forme spectaculaire, au point d’être en passe d’atteindre ses objectifs. Si plusieurs membres du conseil municipal ont dit qu’il s’y intéresseraient, la femme à l’origine de l’initiative a tout de même expliqué qu’elle attendait encore de recevoir des réponses formelles d’officiels. 

La Ville s’amuse de l’initiative

“Je ne pensais pas qu’il y a la moindre chance pour que cela se fasse. Maintenant, je me dis que ce serait génial!”, a-t-elle encore déclaré à CBS. “Je pense que les gens se sentent un peu incapables d’agir en ce moment. Et c’est un super moyen de se moquer du président. S’il en entend parler, peut-être que cela le ralentira un peu et que cela fera une distraction.” 

Dans la loi new-yorkaise, il faut simplement cent signatures pour qu’une circonscription étudie la possibilité de nommer une portion de rue. Toutefois, elle interdit normalement que les noms donnés soient ceux de personnalités encore en vie. Un écueil qui ne semble pas inquiéter Elizabeth Rowin: ”À Los Angeles, il y a déjà deux rues à son nom (Barack Obama, ndlr), il n’y a pas de raison pour que New York n’en fasse pas de même.” 

Le bureau de Bill de Blasio, le maire démocrate de la plus grande ville américaine et critique récurrent de Donald Trump s’est réjoui de cette histoire. “Nous sommes toujours ravis de voir les New-Yorkais trouver des moyens originaux de résister.” Et d’ajouter que si la pétition est effectivement présentée au conseil municipal, c’est ce dernier qui verra comment y répondre. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.