TUNISIE
11/10/2018 17h:55 CET | Actualisé 11/10/2018 22h:41 CET

"Un pays en train de s'autodétruire": Cette oeuvre de Banksy détournée par le site lintellectuel.com sur la Tunisie fait mal

“L’idée derrière la photo est d’évoquer avec le cynisme qui sied au contexte, l’amertume de voir cette jeune expérience démocratique tunisienne partir en fumée"

Instagram/Banksy

Vendredi 5 octobre, à Londres, l’image d’auto-destruction de la célèbre oeuvre de Banksy “Girl With Balloon”, exposée pour une vente aux enchères, a fait le tour du globe. 

Au lendemain, Banksy écrit sur Instagram, en citant Picasso: “L’envie de détruire est aussi une envie créatrice”.

Voir cette publication sur Instagram

. "The urge to destroy is also a creative urge" - Picasso

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

Cette auto-destruction en direct a donné des idées à certains qui se sont amusés à la détourner. 

En Tunisie, le détournement le plus frappant est celui du site “Lintellectuel”: ”À la manière de l’oeuvre de Banksy, je connais un pays situé au nord de l’Afrique, qui est en train de s’autodétruire en pleine transition démocratique. (Ou en pleine vente aux enchères, dans une autre version). Il est comme ça, des canulars grandeur République” affirme Lintellecuel.com.

 

Contacté par le HuffPost Tunisie, celui-ci affirme pourquoi avoir réalisé ce détournement: “L’idée derrière la photo est d’évoquer avec le cynisme qui sied au contexte, l’amertume de voir cette jeune expérience démocratique tunisienne partir en fumée, comme l’indique l’actualité sombre du pays et les indicateurs qui virent au rouge. Il s’agit d’amener par un rire jaune à en prendre conscience. Décrire le crépuscule en aspirant aux aurores”.

Le site médiatique se décrit à la fois “soucieux de l’esthétique du verbe, mais aussi de la qualité de l’information et également de la portée du message qu’on veut véhiculer à travers ces syllabes”, quitte à faire de la “provocation quand on la juge nécessaire”.

Composée d’un ingénieur, un médecin et un expert comptable, l’équipe derrière ce site “s’est formée spontanément, obligés presque, de prendre nos plumes comme on prend les armes, pour combattre la médiocrité ambiante”.

“Journalisme de caniveau, médiocrité érigée en souverain, mercenaires de l’information. Djihad littéraire, pourrions-nous dire. Lintellectuel.com est à l’image de ce peuple, bourré de contradictions. Assumant aussi bien la prétention de pouvoir changer les choses que l’ignorance qui nous est propre”, assurent ses fondateurs dont “l’objectif suprême étant de réécrire le monde, de le métamorphoser, dans l’espoir puérile de voir naître des jours meilleurs sous cieux grisonnants”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.